Van Phuc, « un village de la soie » de Hanoi

Village de la soie de Van PhucJuste derrière le portail du village se succèdent de dizaines de boutiques rutilantes et leurs ateliers de fabrication où on peut trouver toute une gamme de produits en soie très variée : des sacs, des écharpes, des vêtements pour homme ou pour femme et bien d’autres encore.

Sous les mains expertes des villageois pour le tissage, la soie naturelle de Van Phuc, appelée aussi soie de Ha Dong, est renommée depuis ses débuts pour sa finesse.

Selon Madame Phong Thư, propriétaire de la boutique Phong Thu spécialisée dans la couture des « ao dai » en soie, la soie de Van Phuc est une matière extraordinaire pour la couture des tuniques traditionnelles. Les femmes sont toujours à l’aise en revêtant cette matière, même lors de la chaleur étouffante estivale. « Même pour les personnes âgées, cette matière apporte souplesse et confort », a affirmé Mme Luong Thi Bich, une cliente de 65 ans, qui viennent faire des emplettes ici.

Depuis environ 10 ans, le village de Van Phuc est très touristique et beaucoup d’étrangers y viennent en excursion. Eleonora Calevi, une touriste italienne et son ami sont ravis de visiter ce village où ils peuvent choisir des articles en soie tout en cherchant à comprendre le processus de production de ces derniers. Les métiers à tisser, le mouvement des navettes, les couleurs, le cliquetis des métiers à tisser, des activités des artisans… tout est nouveau pour eux et captivant. Depuis le décochage, la filature, le dévidage à la teinture et au tissage, les artisans mettent du coeur à l’ouvrage pour obtenir une soie résistante, belle, légère et très douce.

Sous la domination française, la soie de Van Phuc a commencé à se faire un nom à l’étranger. Elle a été présentée aux foires de Marseille et Paris en 1931 et 1938. Et pendant 30 ans, de 1958 à 1988, le pays en exportait encore vers les pays du bloc de l’ex-Union soviétique. Aujourd’hui, la soie de Van Phuc est un gage de qualité pour de nombreuses personnes malgré les nombreuses sortes de soie présentes sur le marché vietnamien. Elle s’exporte également dans divers pays aux quatre coins du globe. Le nom Van Phuc apparaît maintenant dans plusieurs guides touristiques internationaux. La soie de Van Phuc peut se résumer aujourd’hui ainsi : une passerelle servant à mieux faire connaître et comprendre le Vietnam et son peuple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s