La rue Hang Bac à Hanoi

Pho-Hang-bacParallèlement à l’élévation du niveau de vie de la population renaît l’orfèvrerie dans la rue Hang Bac (rue des Orfèvres), une petite rue de près de 300 mètres de long située au sein du vieux quartier de Hanoi.

Le touriste qui déambule dans la rue Hang Bac ne peut que s’émerveiller en contemplant ces étincelantes parures en or ou en argent exposées aux devantures des maisons étroites mais très profondes appelées « maisons tubes », trait typique des habitations du vieux quartier. Ces magasins mettent en vente toutes sortes de parures: bagues, boucles d’oreille, bracelets, chaînes, colliers, croix, épingles… La rue Hang Bac réunit des orfèvres-artistes qui ont à leur actif plusieurs décennies de pratique du métier et des jeunes générations de villages de métier comme Châu Khê dans la province de Hai Duong, Dinh Công (Hanoi), Dông Sâm (Thai Binh). En employant les méthodes artisanales traditionnelles, ces orfèvres présentent aux clients des bijoux qui répondent à tous les goûts. Ici, l’habileté manuelle l’emporte sur le travail mécanique.

Le maître artisan Pham Dinh Tân doit bien friser les 70 ans. Accoudé à sa table de travail vétuste, il dit: « Notre métier demande de la patience, de la minutie et de la passion. L’ouvrier doit exécuter avec maestria certaines techniques comme l’étirage des métaux en minces fils qui serviront à la décoration, ou le polissage à la main ».

L’histoire de l’orfèvrerie vietnamienne remonte à plusieurs siècles. Sous le règne du roi Lê Thanh Tông (1460-1497), le ministre de l’Intérieur Luu Xuân Tin fit créer à la capitale Thang Long (actuelle Hanoi) un atelier de coulage d’argent en lingots en y faisant venir les ouvriers fondeurs du village de Châu Khê à Hai Duong. Par la suite, cet atelier fabriqua également des bijoux. Au début du XIXe siècle, l’empereur Gia Long établit sa capitale à Hue et voulu y développer le métier de coulage de l’or et de l’argent. Cependant, la plupart des fondeurs restèrent à Thang Long où ils créèrent une corporation dans l’actuelle rue Hang Bac. Avec le temps, le métier de coulage des métaux précieux disparu pour faire place à l’industrie des bijoux. Il existe à Hanoi beaucoup de boutiques fabriquant et vendant des parures en or ou en argent, mais les plus renommées et les plus anciennes comme Duc Tin, Quang Truong, Nghia Loi, Thiên Bao…. sont implantées dans la rue Hang Bac.

Les touristes se plaisent à déambuler le long de cette petite rue qui fleure bon le vieux Thang Long.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s