L’histoire de la capitale Hanoi à travers de ses noms

Histoire de hanoiThang Long-Hanoi est la capitale ayant la plus longue existence de toute l’histoire du Vietnam. Avant de devenir la capitale du « Dai Viet » (Grand Viet) sous la dynastie des Ly à partir de 1010, elle fut le lieu d’affrontement des dynasties chinoises du Nord des Sui (581-618) puis des Tang (618-907). Depuis sa fondation, Thang Long-Hanoi a eu de nombreux noms différents que l’on retrouve dans les nombreux documents historiques laissés par les dynasties successives ayant régné sur le pays.

1. Long Do : La légende dit que Gao Pian, gouverneur de la dynastie des Tang du Giao Chi (nom donné au Vietnam par les Chinois) a vu en songe un génie au nom de Long Đỗ durant la construction de la Citadelle de Đại La, sur le site actuel de Ha Noi. Thang Long-Hà Nôi est donc parfois appelée Long Do dans certains anciens documents.

2. Tông Binh : Les Chinois des Sui et des Tang envahissent à nouveau le Nord et fixent leur siège administratif sur l’emplacement exact de l’actuelle Hanoi, dans un petit bourg alors appelé Tông Binh. Auparavant, leur siège administratif était situé à Long Biên, aujourd’hui province de Bac Ninh.

3. Dai La : Auparavant, la capitale était composée de trois enceintes. L’enceinte intérieure était la Citadelle pourpre, ou encore Citadelle Interdite, lieu où l’empereur et la famille impériale vivaient. La zone médiane était appelée Kinh Thanh (capitale impériale), et la dernière, la plus extérieure, était appelée Citadelle de Dai La. En 866, Gao Pian a agrandi et renforcé cette dernière, et la capitale a été officiellement nommée Dai La.

4. Thang Long : Le sens de cette expression est « Le dragon prenant son essor ». Il s’agit du nom le plus lettré et symbolique de tous ceux qu’a portés la capitale de Hanoi. Selon les chroniques « Histoire complète du Dai Viet », dont la première édition date de 1697, au mois de juillet de l’année du Chien (Canh Tuât), soit en 1010, après l’expulsion des Chinois, l’empereur Ly Thai Tô transféra la capitale de Hoa Lu à la Citadelle de Đại La. Lorsque son bateau s’approcha de ce site, il vit un dragon d’or s’envolant au-dessus, le conduisant baptiser la capitale « Thang Long ».

5. Dong Do : « L’Histoire complète du Dai Viet » rapporte qu’en avril de l’année du Buffle (Dinh Suu), soit en 1397, le général Lê Han Thuong (Hô Han Thuong) a été nommé à tête de la capitale appelée Dong Do. Un écrivain de la dynastie des Nguyên a expliqué plus tard dans une « Histoire du Vietnam » qu’il existait alors au Vietnam deux capitales : « A partir de ce moment, Thanh Hoa était la Capitale de l’Ouest, Tây Dô, et Thang Long la capitale de l’Est, Dong Do.

6. Dong Quan : La dynastie chinoise des Ming envahit le Vietnam et rebaptise Thang Long en « Dong Quan » afin d’humilier l’ancienne capitale du Vietnam suite à leur défaite en 1408 due à Ho Quy Ly. Dong Quan signifie  »Porte de l’Est », par rapport à l’empire chinois.

7. Dong Kinh : L’Histoire complète du Dai Viet » déclare qu’en avril de l’année Dinh Mui soit en 1427, le roi Lê Loi a déplacé ses troupes de Bô De (dans la banlieue Nord de Hanoi) à la citadelle de Dong Kinh (la capitale de l’Est). Nommant son règne « Thuân Thiên », il a appelé le pays « Dai Viet » avec Dong Kinh comme capitale. Le 15e jour de ce mois-ci, il est monté sur le trône à Dong Kinh, qui n’est autre que Thang Long. Car Thanh Hoa a été déjà appelée Tây Do, Thang Long a ensuite été appelé Dong Kinh.

8. Bac Thành : Lors de la période des Tây Son, sous le règne de Nguyên Huê c’est-à-dire roi Quang Trung, de 1787 à 1802, la capitale a été fixée à Phu Xuân, rebaptisée par la suite Huê, nom que cette localité a conservé aujourd’hui. Thang Long a en conséquence été rebaptisée Bac Thành, qui signifie « Citadelle du Nord ».

9. Thang Long : Dans l’ouvrage Histoire de la capitale Hanoi (1960), Trân Huy Liêu a mentionné qu’en 1802, l’empereur Gia Long, fondateur de la dynastie des Nguyên, a maintenu Phu Xuân en tant que capitale du pays, au détriment de Thang Long. Il a nommé Nguyen Van Thành en tant que gouverneur du Nord, cette dernière devenant citadelle de la région nord du pays pour veiller sur la Chine. Gia Long décida en 1805 de lui garder le nom de Thang Long car il était très populaire au sein du peuple, avec cependant une variation : « Long » ne signifie plus « Dragon » mais son homophone de « Prospérité ». Son argument était que l’empereur ne résidant plus en ce lieu, le mot « Long » au sens de dragon, symbole des empereurs vietnamiens, ne pouvait donc plus être utilisé. Gia Long a également ordonné la « réduction » de la Citadelle de Thang Long, trop grande pour un centre régional.

10. Hanoi : Trân Huy Liêu explique également dans son histoire qu’en 1831, l’empereur Minh Mang de la dynastie des Nguyên a fusionné la citadelle de Thang Long avec les districts voisins de Tu Liem, Ung Hoa, Ly Nhân et Thuong Tin pour créer la province de Ha Noi (Hanoi), en faisant de la Citadelle de Thang Long le chef-lieu de cette nouvelle localité. Elle a conservé ce nom depuis.

Par ailleurs, Thang Long-Hanoi a de nombreux autres noms, non officiels, que l’on trouve dans dans des œuvres littéraires, des dictons populaires et dans la langue parlée, tels que Truong An ou Tràng An, Phuong Thành ou Phung Thành, Long Biên, Long Thành, Hà Thành…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s