La pagode ancienne Hòe Nhai et son statue étrange

chua hoe nhaiHoè Nhai, également appelé Hông Phuc, est l’une des plus grandes pagodes de la capitale Hanoi. Construite sous la dynastie des Ly (1010-1225) sur 3000 m², elle se situe rue Hoè Nhai. Elle ombragée par des aréquiers et banians séculaires.

La pagode se compose de deux maisons de culte, ayant chacune cinq compartiments, d’un sanctuaire à trois travées et d’un espace de culte des ancêtre à sept travées. La stèle la plus ancienne a été construite en 1703 sous le règne du Roi Lê Hy Tông (1676-1705). Y sont gravées les descriptions du Docteur Hô Tông Muc montrant que la pagode a été construite dans le quartier de Hoè Nhai à Dông Dâu Bô (rive-est).

La pagode abrite de nombreux objets anciens : une plaque de bronze (1m de haut et 1,5 m de large) fondue en 1734 sous le règne du Roi Lê Thân Tông (1619-1662), un tambour de bronze coulé sous le règne du roi Tu Duc (1848-1883) et une série de statues en bois précieux. La pagode conserve encore un «vestige des ancêtres» de l’Ecole de Tào Dông, une des deux grandes écoles bouddhiques du Nord Vietnam.

Les statues de Bouddha de la pagode sont des plus diversifiées (bois précieux, terre cuite, bronze) avec leur propre valeur esthétique. On y voit notamment Sakyamuni nouveau-né, le Bouddha Amitabha et la déesse Quan Yin, le Bodhisattva Avalokitésvara, le Vénérable Thich Duc Nhuân qui a glorifié le bouddhisme vietnamien au 20e siècle.

Toutefois, cette pagode se distingue surtout par sa statue de Bouddha assis sur un roi prosterné. On dit que le sculpteur s’est inspiré d’une légende: le roi Lê Hy Tông, durant son règne, appliquait une politique sévère a l’encontre du bouddhisme. Le Vénérable Chan Dun – le deuxième moine de la pagode Hoè Nhai, écrivit une pétition puis la déposa dans un coffret pour la présenter au roi. Il lui dit qu’il y avait une perle dansce coffret. Quand le roi l’ouvrit, il ne vit pas de perle mais la pétition qui disait que la dynastie Lê (1428-1527) avait régné pendant une longue période grâce à l’aide et à la protection de Bouddha. Alors, le roi Lê Hy Tông rédigea un décret impérial exprimant sa pénitence et changea totalement sa politique envers le bouddhisme. En raison de sa valeurtant artistique que religieuse, la pagode Hoè Nhai attire un grand nombre de visiteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s