Tràm Chim, un écomusée dans le delta du Mékong

Tram ChimLe parc national de Tràm Chim se trouve dans le district de Tam Nông, à 45 km du chef-lieu de Cao Lanh, province de Dông Thap. Il est un modèle de l’écosystème en zone humide de la Plaine des Joncs (Dông Thap Muoi).

Appelé Tràm Chim (les oiseaux) pour les nombreuses espèces qui peuplent la forêt de cajeputiers (tràm), le parc occupe un dixième de la superficie totale de Dông Thap Muoi. Véritable écomusée, il recouvre plus de 7600 ha et abrite une faune et une flore très diversifiées. Ainsi, 231 espèces d’oiseaux aquatiques y trouvent refuge, soit le quart de l’avifaune nationale. En outre, 50 espèces de poissons et 140 variétés de plantes médicinales y sont répertoriées.

En 1998, Tràm Chim était reconnu parc national. Devenu écomusée et centre touristique écologique, il fait la réputation du delta du Mékong. Pendant la saison sèche, de février à juillet, des bandes de grues s’y installent par colonies entières pour chercher de la nourriture, offrant aux visiteurs une scène spectaculaire. Dans le parc, on peut glisser en barque entre les buissons de cajeputiers pour observer de près les nids et les œufs de ces divers oiseaux, admirer les cigognes nageant et se lissant les plumes à quelques mètres de nous. Quand l’eau descend, les plaines redeviennent royaumes des algues, des nénuphars, des lotus et du riz sauvage.

Nguyên Huu Thiên, conseiller des projets sur la protection des régions submergées du Fonds mondial pour la nature (WWF) au Vietnam, explique que le parc national de Tràm Chim satisfait 7 des 9 normes de la Convention de Ramsar sur les zones humides. Il figure également parmi les 8 sites de préservation de l’avifaune les plus importants du pays. Ce parc dispose en outre d’un écosystème unique en Indochine. C’est pourquoi, beaucoup d’organisations internationales s’y intéressent par le biais de projets de protection de la nature.

En avril 2008, le WWF et le groupe américain Coca-Cola présentaient dans la ville de Cao Lanh (province de Dông Thap) un projet de conservation des zones humides dans le parc national de Tràm Chim. Ce projet, d’un budget annuel de 250 000 dollars, devrait s’achever vers 2011. À ce jour, la superficie d’herbes s’élève à 2700 ha et le nombre de grues à tête rouge, à 126 contre 41 auparavant.

L’écosystème submergé de Tràm Chim contribue à améliorer la qualité des eaux, à rétablir des nappes d’eau souterraines, à régulariser les crues et sécheresses en aval du delta du Mékong et de Dông Thap Muoi, ainsi qu’à réduire les conséquences du changement climatique.

La grue à tête rouge (grus antigone sharpii) est l’espèce « reine » du parc. Les chercheurs réputés, comme Jeb A.Barzen (États-Unis) et Kunni Momose (Japon), ont fait de pénibles voyages jusque sur ces terres pour photographier et étudier la grue à tête rouge.

D’une envergure de plus de 2 mètres, cet oiseau est un grand échassier de 8-11 kg inféodé aux vastes prairies et marécages tranquilles, menacé de disparition et figurant à ce titre dans la Liste rouge des espèces animales les plus rares du globe.

Tram ChimBien que la grue à tête rouge soit considérée comme un oiseau, elle dort, niche et couve ses oeufs sur terre. Chaque année, elle en pond 2 qu’elle couve pendant un mois. À leur naissance, les 2 petits se battent avec une violence inouïe, entraînant la mort ou l’abandon du plus faible. Un phénomène jusque là inexpliqué mais c’est pour cela qu’une famille va toujours par 3. Après des années d’observation, les photographes et scientifiques ont découvert plusieurs choses intéressantes. Par exemple, la femelle dotée de grosse tête est plus grande que le mâle. Ce dernier dispose d’une voix enrouée. Lors de la saison de reproduction, la femelle « attaque » le mâle. La longévité d’une grue est de plus de 30 ans.

Pour les Vietnamiens, la grue à tête rouge incarne la puissance, la longévité ainsi que la fidélité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s