Du pho au chả cá, 15 spécialités à la table des grands

le Pho du VietnamLe pho (soupe de pâtes de riz), le bun cha (vermicelles de riz au porc grillé), bun thang (vermicelles de riz aux omelettes et au poulet en julienne) et cha ca La Vong (hachis frit de poisson «La Vong») sont les quatre célèbres mets de Hanoi, proposés par le Centre du Livre des records du Vietnam dans le dossier de nomination pour le Livre des records d’Asie.

Il est temps que le Vietnam soit déterminé à devenir un label de la «cuisine du monde», une idée soutenue par Philip Kotler, professeur et conseiller de marketing de renommée internationale.

Parmi 57 pays et territoires d’Asie, le Vietnam est considéré comme un des pays bénéficiant d’une culture gastronomique originale et variée. Ces qualités sont le résultat d’un mélange de plats traditionnels, de savoir-faire, de la philosophie «du ying et du yang» appliquée dans la coordination des matières premières, et bien sûr des épices bénéfiques pour la santé.

La gastronomie est un des points forts du Vietnam pour attirer de nombreux touristes étrangers. Depuis le début de l’année, l’organisation des records du Vietnam a mis en place des enquêtes pour rechercher les meilleures spécialités du pays, pour ainsi promouvoir la qualité de la cuisine vietnamienne et les proposer au Livre des records d’Asie, mais aussi au Livre Guinness des records.

Le Centre du Livre des records du Vietnam indique que sur l’enquête initiale à propos des plats des différents pays de l’Asie, quinze plats vietnamiens se sont révélés potentiels. Ils ont donc été proposés dans un premier temps à l’organisation des records d’Asie pour septembre prochain.

Parmi les 15 plats proposés, quatre sont de Hanoi (pho, bun cha, bun thang et cha ca La Vong), deux issus de Hô Chi Minh-Ville (com tâm contenant du riz cassé cuit à la vapeur avec du porc grillé, de la couenne de porc saupoudrée de riz grillé moulu, d’œufs frits, de carottes, de radis blancs marinées et de tranches de concombre ; goi cuôn, dits «rouleaux de printemps»). Le Centre du Livre des records du Vietnam continuera à faire des enquêtes pour proposer d’autres plats originaux du pays à l’avenir.

Depuis un certain temps, la gastronomie vietnamienne est souvent présentée dans les médias étrangers. Selon le New York Times, elle est «la nouvelle star culinaire de l’Asie» et l’une des dix meilleurs cuisines du monde. Ajoutez à cela, le classement établit par CNN en juillet dernier, qui nomme la «soupe pho du Vietnam» 28e du Top 50 des meilleurs plats du monde.

Le Centre du Livre des records du Vietnam (Vietbooks) est l’un des représentants officiels du Livre des records d’Asie (ABR). Il a pour but de transmettre des informations sur tous les records établis au Vietnam et susceptibles d’être homologués en tant que tels au niveau de l’Asie pour l’ABR.

Le 15 juin dernier, Vietbooks a soumis au Conseil d’examen des records d’Asie une liste de 20 records du Vietnam dans divers secteurs, dont celui de la gastronomie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s