La camomille romaine

La camomille romaine (nom botanique : Chamaemelum nobile, Anthemis nobilis et nom vietnamien : Cây cuc, La ma) est une plante vivace à petite souche ; à tige très ramifiée, aux feuilles composées de segments filiformes ; aux fleurs en capitules de 20 mm de diamètre, à disque saillant jaune et ligules blancs ou à capitules doubles, blancs à centre jaune.

La camomille romaine

La camomille romaine

* Parties utilisées : Fleurs, huile essentielle. Les fleurs sont récoltées en été lorsqu’elles sont épanouies et séchées sous-abri.

* Constituants connus : Huile essentielle (jusqu’à 1,75% dont des esters d’acides tiglique et angélique, et du chamazulène), lactones sesquiterpéniques (nobiline), flavonoïdes, coumarines et polyphénols.

* Propriétés : Anti-inflammatoire, antispasmodique, désinfectant, digestif, vermifuge.

Usage interne contre les douleurs des règles, les inflammations des voies urinaires, les migraines, les troubles de la digestion, les nausées.

* Effets et usages médicinaux :

+ La camomille romaine constitue un excellent remède contre nausées, vomissements, indigestions et pertes d’appétit passagères.

+ Elle est aussi sédative, antispasmodique et légèrement analgésique ; elle soulage les coliques et autres douleurs abdominales d’origine digestive.

+ La camomille romaine calme également les céphalées et les migraines, même chez les enfants.

+ Ses propriétés anti-inflammatoires et antiallergiques reconnues en font un remède efficace sous forme d’applications pour soulager les irritations cutanées.

* Préparations et usages :

–  Tisane contre les gaz intestinaux – Laisser infuser 15 minutes une cuillerée de ce mélange (Racine décortiquée de réglisse 35 g, Fleurs de camomille 30 g, Fruits de fenouil 10 g, Feuilles de menthe poivrée 10 g, Feuilles de mélisse 10 g, Fruits de carvi 5 g) dans une tasse d’eau bouillante avant de filtrer. Administrer à l’enfant 1 ou 2 cuillerées à café de ce liquide avant la tétée.

–  Tisane anti-acide – Verser une tasse d’eau bouillante sur une cuillerée de ce mélange (Sommités de passiflore 40 g, Racine décortiquée de réglisse 30 g, Fleurs de camomille 20 g, Feuilles de sauge 10 g) placé dans le fond d’une petite théière ; Laisser infuser 15 minutes puis filtrer. Le liquide se boit à petites gorgées avant et après les repas.

–  Tisane antispasmodique : La tisane est préparée selon la méthode classique : verser une tasse d’eau bouillante sur une cuillerée de ce mélange (Sommités de passiflore 30 g, Fleurs de camomille 25 g, Feuilles de sauge 20 g, Racine d’angélique 15 g, Ecorce de condurango 10 g) et laisser infuser 15 minutes avant de filtrer. Boire une tasse au cours des principaux repas.

* Attention : L’huile essentielle fait l’objet de restrictions légales dans certains pays. Ne pas l’utiliser par voie interne sans contrôle médical.

Dr Doàn Van Tân

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s