Chèvre, une spécialité de la province de Ninh Binh

Chevre - Ninh Binh

Spécialité de chèvre

La province de Ninh Binh, qui regorge de paysages oniriques et vestiges historiques et culturels à quelque 100 km au sud de Hanoi, est tellement réputée par la viande de chèvre que son industrie sans fumée entend en faire une attraction touristique.

« Ninh Binh, c’est aussi la viande de chèvre, plus savoureuse qu’ailleurs car les bêtes sont élevées sur les rochers calcaires qui parsèment la région », affirme le Centre d’information et de promotion du tourisme de Ninh Binh sur son site Internet.

Une recette populaire suffit pour la sublimer. La chèvre est déplumée, grillée et dépouillée de sa chair, y compris la peau. On marine environ dix minutes avec du pluchéa d’Inde et du basilic sacré. Ce plat tai dê est accompagné d’une sauce de soja, de tranches de banane verte et de carambolier.

Quand tout est prêt, le gourmand peut s’attabler avec un verre d’alcool de riz Lai Thanh-Kim Son distillé avec de bons riz comme tam soan (riz parfumé), huong (riz parfumé à petits grains) ou encore nêp mua (riz gluant d’automne) qui abondent dans le district littoral de Kim Son de la province de Ninh Binh.

Le Comité populaire de la commune de Gia Sinh, district de Gia Viên, met les bouchées doubles en ouvrant au début de ce mois-ci le

Club de village gastronomique de chèvre montagnard de Ninh Binh, un événement honoré par la présence des responsables locaux.

Ce Club a réunit 20 membres qui sont les restaurant s’implantant dans la commune de Gia Sinh. Ils doivent se conformer aux règles notamment posséder d’une licence, afficher des prix et vendre aux prix affichés, garantir la sécurité sanitaire et la qualité des aliments.

Selon le Centre d’information et de promotion du tourisme de Ninh Binh, ce Club a pour objectif d’améliorer la qualité de service des restaurants et de créer la prestige des plats typiques de l’ancienne capitale de Hoa Lu pour les touristes à Ninh Binh, notamment à la pagode de Bai Dinh et au complexe d’écotourisme de Tràng An, futur candidat au patrimoine mondial de l’Humanité.

Malgré les difficultés de l’économie mondiale et nationale, Ninh Binh a accueilli au premier semestre de cette année plus de 3,6 millions de touristes, dont plus de 286.000 étrangers, en hausse de 20% par rapport à la même période de 2012.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s