Déguster du thé, tout un art

Le thé est consommé tout au long de l’année et de la vie des Vietnamiens. Breuvage à boire en société ou en solitaire, au réveil ou à la veillée, le thé est un produit noble, de surcroît excellent pour la santé. Alors autant ne pas s’en priver !

the vert vietnamien

Colline de The vert

Le thé est une boisson stimulante, obtenue par infusion des feuilles du théier, préalablement séchées et le plus souvent oxydées.

Le thé est peut-être d’origine chinoise, mais nul ne sait exactement à quel endroit et à quel moment a eu lieu la première infusion. Selon une légende chinoise, l’utilisation du thé comme boisson serait apparue en l’an 2737 avant notre ère, quand des feuilles se seraient détachées d’un arbre pour tomber dans une eau chaude destinée à l’Empereur de l’agriculture. Après l’avoir bu, il se découvrit de formidables capacités, et plaça immédiatement le thé sur la liste de ses herbes médicinales…

Composition et vertus du thé

Une simple tasse de thé est un mélange complexe de plus de 500 substances actives. Outre les différences liées à la nature du thé, la durée d’infusion, la nature et la température de l’eau entraînent une variabilité extrême de la composition de la boisson.

Les principaux composants du thé sont l’eau (environ 75% du thé «sec»), des tanins, des protéines, des lipides, des acides aminés et organiques, des sucres, des vitamines, des minéraux et des centaines de substances aromatiques ou aux propriétés pharmacologiques.

the vert vietnamien

Theiere pour la degustation du The

Les différentes sortes de thés (noirs, verts, oolong, etc.) ne proviennent pas de différentes espèces de théier, comme on l’a longtemps cru en Occident, mais sont obtenues en traitant différemment les feuilles récoltées.

Le thé vert est un thé dont les feuilles, après la cueillette, seront le plus souvent flétries et chauffées à haute température, afin de neutraliser les enzymes responsables de l’oxydation, conservant ainsi intactes ses propriétés. Elles seront ensuite roulées et séchées plusieurs fois afin d’obtenir une forme particulière.

Bienfaits pour la santé

Les scientifiques ont démontré que le thé vert est un trésor de substances biologiquement actives. Il est riche en tanins. Ce sont ces fameux polyphénols antioxydants qui donnent au thé son arôme et son goût amer particulier. Il contient aussi des alcaloïdes, des acides aminés, des flavonoïdes, des saponines…, avec même de la vitamine C pour le thé vert.the vert vietnamien

Mais ce qui rend le thé vert remarquable, c’est qu’il contient une catéchine nommée épigallocatéchine EPGC ou encore épigallocatéchine-3-gallate (EGCG). L’EPGC est la substance qui lui confère des propriétés extraordinaires, propriétés bien plus puissantes que celles d’un simple antioxydant. Pourquoi le thé vert et pas les autres thés ? Parce que le thé vert (vert car non fermenté) contient 10 fois plus d’EPGC que le thé noir et 2,5 fois plus que le thé Oolong.

Selon des recherches scientifiques, l’EGCG est très prometteuse dans la lutte contre le cancer (capable d’empêcher la prolifération des cellules cancéreuses et donc d’arrêter la propagation de la tumeur). Sa résistance à l’oxydation est 100 fois plus forte que la vitamine C et 25 fois plus que la vitamine E. De plus, les thés verts contiennent de la théine, dont l’activité sur le cerveau a montré une réduction du stress mental et physique, un effet relaxant et augmente la production du rythme alpha dans le cerveau.

Thé vietnamien

Le thé vert vietnamien, surtout celui planté à Thái Nguyên (Nord), est naturellement très parfumé. Il se conserve dans un sac hermétique et à l’abri de la lumière pour restituer sa couleur verte émeraude lorsqu’on le prépare selon la méthode traditionnelle. Une fois préparé, il faut le boire assez rapidement, sinon il perd sa couleur verte.

Depuis des temps reculés, les Vietnamiens savent parfumer le thé avec de nombreuses espèces de fleurs : lotus, jasmin, chlorantus, chrysanthème, champaca…, mariant parfum du thé et senteurs florales pour profiter ainsi de toutes les fragrances du ciel et de la terre.

the vert vietnamien

the seche

Chaque fleur offre au thé son arôme particulier, mais la plus originale est le lotus. Selon la légende, le roi Tu Ðuc (1847-1883), de la dynastie des Nguyên, était renommé pour sa façon très spéciale de boire le thé au lotus. La veille de la dégustation, ses servantes se rendaient sur le lac royal où poussaient les lotus, et déposaient dans chaque fleur une petite poignée de thé. Une fois imprégné du parfum de la fleur, le thé était récolté et offert au roi pour sa tasse du matin. Sa feuille légèrement roulée donne une infusion claire et douce, aromatisée avec une note exotique de fleur de lotus.

L’eau pour la préparation du thé doit être une eau naturelle et pure. La meilleure est la rosée qui se dépose la nuit sur les feuilles de lotus. Plus ordinaire est l’eau de pluie conservée dans les feuilles d’aréquier, ces grandes palmes qui recueillent l’eau du ciel.

the vert vietnamien

Degustation du the

La bonne eau est là, juste comme elle doit être, mais ce n’est pas tout. Savoir la faire chauffer est tout aussi important. La théière comme tout le service à thé doit être rincé à l’eau bouillante avant de contenir du thé infusé.

L’art de déguster le thé a donné naissance à ce que l’on appelle la «culture du thé du Vietnam», où le buveur prépare et sirote avec tous ses sens et… toute son âme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s