Cân Tho, panorama touristique du delta du Mékong!

Cân Tho a célèbré le 28 décembre son 10e anniversaire en tant que ville de l’échelon central. Une série d’événements et de festivals se dérouleront à cette occasion. Durant dix ans de développement, Cân Tho a affirmé son rôle de locomotive économique et touristique du delta du Mékong.

Ville de Can Tho

Ville de Can Tho

«À Cân Tho, le riz est blanc et l’eau limpide. Quiconque s’y rend ne veut plus la quitter…». Les paroles de cette chanson populaire témoignent de la prospérité de cette terre, surnommée «Tây Dô» (capitale de l’Ouest) à l’époque coloniale (XIXe siècle).

Située au cœur du delta du Mékong, au carrefour d’un vaste réseau de voies fluviales, la ville de Cân Tho dispose de conditions favorables à son développement socio-économique. Ces dix dernières années, sa physionomie a beaucoup changé. Des ouvrages importants ont été mis en service comme le pont de Cân Tho, l’aéroport international de Cân Tho, le port international de Cái Cui, la centrale thermoélectrique d’Ô Môn… Sans oublier de grands axes de communication, des universités, des zones industrielles, des centres commerciaux qui ont contribué à faire de la ville un pôle économique de la région.

Durant la période 2004-2013, Cân Tho a observé une croissance moyenne de 14,5% par an. Le revenu per capita a atteint en 2013 près de 63 millions de dôngs (3.000 dollars), soit six fois plus qu’en 2004. La structure économique s’oriente vers l’industrie et le commerce génère 52,4% du PIB. La ville totalise actuellement 10.862 entreprises et 50 projets d’investissement étranger. Les secteurs de la santé, de l’éducation, les services sociaux au sens large ont aussi enregistré des résultats notoires, le niveau de vie des habitants s’améliorant d’une année à l’autre.

Des sites à fleur d’eau

En plus d’être un pôle économique, Cân Tho est réputée pour ses charmes touristiques. Une réputation qu’elle tient tant au sourire de ses habitants qu’à sa relative tranquillité.

Marche flottant de Cai Rang

Marche flottant de Cai Rang

Il est recommandé au visiteur qui se rend à Cân Tho d’aller dès l’aube à l’embarcadère de Ninh Kiêu, au bord du fleuve Hâu (bras postérieur du Mékong). Ninh Kiêu dispose de nombreux «records» de la ville, comme le site attirant le plus grand nombre de touristes, ayant inspiré le plus d’œuvres musicales, de littérature, de poésie et de peinture, ou encore disposant du marché de fleurs le plus ancien.

Depuis l’embarcadère de Ninh Kiêu, le visiteur peut faire une balade au fil de l’eau pour se rendre aux marchés flottants de Cái Rang et de Phong Diên. Organisé depuis des temps immémoriaux pour les demandes d’échange des marchandises, le marché flottant est un trait original des habitants du delta du Mékong. C’est un «spectacle» à ne pas manquer au point du jour. Bien que les transports routiers soient désormais développés, les embarcations du marché flottant restent encore un paysage attrayant de Cân Tho.

Cái Rang (situé à 5 km du centre-ville) et Phong Diên (à 17 km du centre-ville) sont les deux principaux marchés flottants de la ville. Sur un bras du Mékong, au soleil levant, l’on aperçoit des centaines de larges pirogues équipées d’une longue perche en bambou glissant sur l’eau.

Cái Rang est un marché de gros avec une myriade de bateaux chargés de pastèques, de mangues, de bananes, de papayes, d’ananas, d’oignons, etc. Les principaux articles qui y sont vendus sont des produits agricoles et des spécialités de la région. De nombreux producteurs et paysans viennent ici vendre leur récolte aux grossistes. Le marché bat son plein vers 07h00-08h00. Cái Rang attire environ 500 visiteurs par jour.

Phong Diên est un des plus beaux marchés flottants du delta du Mékong. Une fois sur place, le touriste observateur remarquera qu’il y a plus de navires traditionnels (à rames) que modernes (à moteur). Par ailleurs, il est moins dense, moins étendu et moins touristique que le marché flottant de Cái Rang. Le meilleur moment pour une visite est de 06h00 à 08h00. Ce tableau ne serait pas complet si l’on omettait de mentionner ses restaurants flottants, ses stations-service…

Mais ce n’est pas tout, puisque beaucoup d’autres sites sont aussi à découvrir à Cân Tho, comme le verger de My Khanh, l’ancienne maison de Binh Thuy, le jardin de cigognes de Bang Lang, des pagodes, etc. Aucun doute, Cân Tho est bien digne de son statut de pôle touristique de la région.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s