Les fêtes folkloriques au Vietnam

 la fête des chants alternés de Lim dans la province de Bac Ninh

la fête des chants alternés de Lim dans la province de Bac Ninh

Le Vietnam compte chaque année environ 8.000 fêtes, essentiellement printanières, qui ont souvent lieu entre le premier et le 4ème mois lunaire.

Parmi les plus importantes : la fête des rois Hung dans la province de Phu Tho, la fête des chants alternés de Lim dans la province de Bac Ninh, la fête de la pagode Keo dans la province de Thai Binh, la fête de Yen Tu, dans la province de Quang Ninh ou encore la fête de la pagode des Parfums à Hanoï… Chaque fête est liée à une localité et constitue un moment privilégié de la vie communautaire des Vietnamiens.

Une nouvelle saison de festivités a commencé, attirant pèlerins et touristes de tous les coins du pays. Selon le chercheur Vu Hong Thuat, du musée d’Ethnographie, les fêtes printanières ont ceci de commun qu’elles visent toutes à exprimer la reconnaissance de la population envers les divinités locales.

« Les rites comprennent une série de pratiques d’hommage et de vénération, la procession, la présentation du discours rituel et des offrandes. Mais chaque village, chaque fête a sa particularité qui se transmet de génération en génération. Ça peut être des tabous ou des pratiques propres à cette localité. Prenons l’exemple de la fête Tu Xa, dans la province de Phu Tho, qui a lieu du 11ème au 13ème jours du premier mois lunaire. Dans la nuit du 11ème au 12ème jour, un homme qui tient une mascotte symbolisant son sexe introduit celle-ci dans la mascotte symbolisant le sexe féminin tenue par une femme. Un autre exemple : dans la province de Bac Giang, la marmelade d’haricots est l’offrande indispensable à toutes les fêtes ».

Sur les Hauts Plateaux du Centre, où le soleil est la divinité la plus importante, les fêtes populaires ont un caractère martial tout en restant profondément humaines.

Le professeur Ngo Duc Thinh, membre du conseil national du patrimoine, se dit marqué par le discours rituel présenté lors de la cérémonie de sacrifice de buffle.

« En lisant la traduction de ce texte, j’ai vraiment les larmes aux yeux. Voici ce que dit une mère à son buffle : Aujourd’hui, tu va manger ta dernière herbe. Je ne vais plus jamais t’entendre. Mais tu sais, le village n’a plus de riz à manger, puisqu’on n’avait pas encore offert de sacrifice aux divinités. Alors on s’est vu obliger de te sacrifier, toi. C’est toi qui nous apporteras l’abondance ».

Quelle que soit leur taille, quelle que soit leur lieu d’organisation, toutes les fêtes populaires expriment la reconnaissance des habitants envers leurs ancêtres. Dans la plupart des cas, il s’agit de héros qui se sont distingués contre les agresseurs étrangers. D’où le caractère martial des festivités organisées dans le cadre de ces fêtes.

Selon Vu Hong Thuat, l a combativité se manifeste de manière diverse, en fonction de chaque fête, de chaque village, de chaque maison communale, de chaque pagode. Certains villages organisent des combats de lutte libre, d’autres des concours de tir à l’arc ou des course hippiques. La solidarité et l’esprit d’équipe sont mis en avant, mais les qualités individuelles sont aussi valorisées, à travers des compétitions de lutte libre, de tir à l’arc, de grimper de perches enduites de graisse ou de colin-maillard.

A côté des rites solennels en l’honneur des personnalités historiques, les habitants ont également droit à des festivités fédératrices telles que les processions d’éléphant, de filanzane, les compétitions de natation, les courses de bateaux, les combats d’oiseaux, de poissons, de coqs, de buffles….

Les combats de buffles sont fréquents dans le Nord. La fête en la matière la plus connu est celle de Do Son, qui a lieu tous les ans au 9ème jour du 8ème mois lunaire, dans cette petite ville balnéaire de Hai Phong.

Toutes ces festivités mettent en valeur autant la force physique que l’intelligence et la créativité des invididus, appelés à combattre pour défendre le pays et garantir le bonheur du peuple. Les milliers de fêtes qui rythment la vie des Vietnamiens traduisent la vitalité des traditions du pays.

Source: VNA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s