L’ethnie Tày

l'ethnie-tayL’ethnie Tày est une des ethnies minoritaires dans les régions montagneuses au Nord du Vietnam . Comme toute ethnie, les Tày ont leurs propres coutumes, leur langue et même leur propre mode de vie. Alors, qui sont-ils ? Comment distinguer les Tày et les autres ethnies ? À découvrir !

Peut-être dès la deuxième moitié du premier millénaire avant J.C, on a vu la présence des Tày au Vietnam. Ils se concentrent essentiellement dans les vallées des provinces Nord Est du Nord Vietnam, depuis Quang Ninh, Bac Giang, Lang Son, Cao Bang, Bac Can, Thai Nguyen, Ha Giang, Tuyen Quang jusqu’à Lao Cai et Yen Bai.

Les villages des Tày (appelés en vietnamien bản) sont très peuplés, il y a des villages comprenant jusqu’à plusieurs quelques de maisons. En visitant les bản des Tày, on trouve facilement que leur maison est la maison sur pilotis possédant une toiture à deux ou quatre pans recouverte de tuiles, de chaume soit de feuilles de latanier.

Les activités productives traditionnelles des Tày sont la cultivation du riz sur rizières inondées. Ils cultivent aussi le riz sur rizières sèches, les plantes vivrières, les arbres fruitiers… En dehors de la cultivation, l’élévage est développé avec plusieurs espèces de bétail et d’animaux basse-cour.

Depuis longtemps, les Tày ont la tradition de se nourrir de riz gluant et ils confectionnent une variété types de gâteaux de farine tels que les gâteaux de riz gluant de forme carrée (bánh chưng) et ronde (bánh dày), gâteaux de riz gluant teintés en noir (bánh gai), gâteaux bánh giò (gâteaux de farine de riz gluant trempée dans une solution basique faible, les beignets de riz… À l’occasion des fêtes, les femmes de ménage sont tellement occupées à la confection de ces gâteaux.

Sur l’habillement des Tày, les femmes se vêtent une jupe ou un pantalon, avec une chemise superposées d’une tunique. Le costume traditionnel des hommes est teinté en indigo comme celui d’ethnies voisines. En général, les vêtements des Tày n’ont presque aucun motif ornemental, exception faite des femmes du groupe Pa Dí. Elles portent les vêtements dont la manche est composée de pans d’étoffe de couleur et se coiffent d’un chapeau en forme de maison.

La culture des Tày subit une influence assez profonde de celle des Viet du fait d’une longue cohabitation.

Au propos des cultes, comme des Viet, les Tày pratiquent principalement le culte des ancêtres. Ils font aussi celui du Génie du Sol, du Génie du Foyer et de la Déesse de la naissance.

Concernant les fêtes, il existe plusieurs fêtes traditionnelles avec signification et rites particuliers, dont la fête du Têt Nguyên Đan et la fête de la mi-juillet pour faire la culte aux âmes des morts sont les fêtes les plus importantes. Selon les régions, les Tày organisent des cérémonies de descente aux champs, des fêtes de la lune, des fêtes du travail sur les montagnes, des fêtes de la ponte des œufs pour remercier et implorer aux génies la santé, le bonheur, la prospérité, la chance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s