Sa Dec – Le village floricole

Le-village-floricole-de-sa-decSitué au bord de la rivière Tiên, le village floricole de Sa Dec est bien connu depuis plus de 100 ans comme le pays de milliers de variétés de fleurs et de plantes exotiques étranges du Sud.

À tout moment de l’année, le village floricole de Sa Dec donne aux visiteurs l’impression de se perdre dans une féerie, pleine de couleurs et d’arômes de fleurs et de plantes diverses, telles que dahlias, hortensias, orchidées, arec, Wrightia religiosa, Hibiskus rosa-sinensis. Le village possède également une cinquantaine de variétés de roses aux couleurs différentes de rouge, violet, rose, blanc et orange, roses de Cléopatre, d’Elizabeth, de Marseille… L’une des caractéristiques les plus typiques de Sa Dec, qui est différente d’autres villages floricoles, c’est que les fleurs sont cultivées sur des pergolas toute l’année, et non pas dans des pots. Selon Trân Van Tâm, un horticulteur, dans le passé, lors de la saison des crues, les villageois ont dû placer les pots de fleurs dans des endroits plus élevés ou des pergolas pour éviter qu’ils soient détruits par l’eau, puis ont conservé cette technique. Il est assez impressionnant de voir les horticulteurs soigner ou récolter en bateau des fleurs cultivées sur des pergolas au-dessus de leur tête, une image typique de Sa Dec.

Les fleurs à Sa Dec sont divisées en deux types : celles pour le Têt (Nouvel An lunaire traditionnel) et fleurs de saison. Selon Nguyên Duc Tho, président de l’Association des paysans du quartier de Tân Quy Dông, les villageois cultivent souvent chrysanthème morifolium, chrysanthème de Taiwan, roses, dahlias pour subvenir aux marchés à l’approche du Têt. Après le Têt, ils cultivent d’autres variétés comme pervenche, Atharanthus roseus, pourpiers à grandes fleurs, Lantana camara et Ixora cocconea… Il y avait seulement un centaine de ménages cultivant des fleurs en 1975. Cependant, après 40 ans, le village en compte maintenant plus de 1.200, sur une superficie de 212.4ha.

Grâce à un climat favorable et à un sol fertile, et la grande passion des habitants pour leur métier, la culture des fleurs s’est fortement développée et a transformé le village en la plus grande zone de floriculture du Sud, apportant un grand avantage économique aux habitants. Chaque foyer peut gagner des centaines de millions de dôngs/hectare, vers d’autres provinces du delta du Mékong, Hô Chi Minh-Ville, la région centrale, les montagnes du centre, du nord et même sont exportés vers les pays voisins comme le Laos, le Cambodge et la Chine.

Nous avons fait une promenade autour du village et nous avons tous senti l’air du printemps sur les pergolas à fleurs qui non seulement contribuent à améliorer le niveau de vie de la population locale, mais aussi transformer la région en une destination touristique idéale.

Source: VNP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s