Ninh Binh – Escapade à Tam Côc-Bich Dông

tam-coc-bich-dong-ninh-binhSitué à 120 km au sud de Hanoi, Tam Côc-Bich Dông est un site touristique niché dans une chaîne de montagnes karstiques. Comme son nom l’indique, ce site est composé de Tam Côc qui signifie «trois grottes» et Bich Dông qui veut dire littéralement «caverne de jade». Devenue mondialement connue grâce au film «Indochine» de Régis Wargnier, cette merveille est surnommée «la baie d’Halong terrestre».

De l’embarcadère, une petite barque vous amène sur la rivière Ngo Giang à travers des falaises abruptes en direction des trois grottes de Tam Coc. Le circuit aller-retour ne prend que deux heures.

Chaque saison de l’année procure au site une beauté différente. Au printemps, les rizières des deux rives de la rivière sont verdoyantes. Vers le mois de mai, elles deviennent dorées. En été, les lotus parfument toute la zone. Les éperons rocheux de formes diverses réveillent l’imaginaire.

Les habitants leur ont attribué des noms en fonction de leurs formes et bien sûr, ils n’ont pas manqué non plus d’inventer des histoires sur cette nature qui s’est montrée notamment inventive. L’eau est tellement limpide qu’on peut voir les vallisnéries et les élodées au fond de la rivière. Mais ce sont les grottes qui fascinent le plus les touristes.

Nguyên Xuân Nguyên, guide touristique fait savoir: «La première grotte, Hang Ca, mesure 127 mètres de long et 20 mètres de large. Beaucoup de stalactites se trouvent à son entrée. Certaines ressemblent à des nuages. D’autres, à des gouttes d’eau qui tombent toute la journée. On les compare aux seins d’une mère. La particularité, c’est que vue de dehors, la grotte est très sombre, mais plus on avance, plus elle est claire. »

Les trois grottes de Tam Côc ont ceci de particulier qu’elles semblent avoir été creusées sous les montagnes. Elles sont séparées par des vallées inondées sur lesquelles se reflètent monts et nuages. Plus l’on pénètre à l’intérieur, plus c’est étroit. Les deux autres grottes sont plus petites que la première, respectivement 60 mètres et 50 mètres. Au pied des montagnes, on peut voir les traces laissées par la mer il y a des milliers d’années. Les scientifiques estiment que ce sont les vagues qui ont érodé les montagnes en calcaire, pendant des millions d’années, pour créer cette merveille naturelle.

Après deux heures, la barque vous ramène à l’embarcadère avant de vous diriger, à deux km de là, à Bich Dông, que nos ancêtres qualifiaient de « deuxième plus belle caverne du pays ». Cette caverne abrite la pagode éponyme qui a été construite en 1428 sous le règne de Lê Thai Tô. On y accède par un petit pont en pierre qui enjambe le lac de lotus.

Nguyên Xuân Nguyên a poursuivi: « La pagode Bich Dông comprend trois édifices construits sur le flanc de la montagne, à des hauteurs différentes. En 1740, le roi Lê Canh Hung lui a donné le nom de «Bach ngoc thach son dông», ce qui veut dire «la pagode en pierre aussi belle qu’un jade trouvé au fin fond de nulle part». Le nom Bich Dông, qui signifie «caverne de jade» lui a été donné en 1773 par le Premier ministre Nguyên Nghiem, père du grand poète Nguyên Du».

Après avoir rendu hommage à Bouddha, vous montez un escalier en pierre de 21 marches pour accéder à la «caverne sombre» qui regorge de stalactites et de stalagmites de formes fantastiques. Sortis de cette caverne sombre, il vous faut monter 40 marches pour accéder à la pagode supérieure où est vénérée Kwan Yin, la dame de la Miséricorde du bouddhisme. A cette hauteur, la pagode offre une vue panoramique sur l’ensemble du site de Tam Côc-Bich Dông, un tableau magnifique et reposant des montagnes et des cours d’eau.

Monttie Binotto, un touriste suisse, est ébloui par la beauté du site: «L’endroit est magnifique, dit-il, ce serait très beau de revenir en été lorsqu’il y aura beaucoup de fleurs. Les habitants sont très sympathiques. Que du plaisir !»

Au milieu de ce paysage grandiose, l’homme a l’impression d’être tout petit. Les touristes se réjouissent de cette immersion totale dans la nature. Leur âme est sereine. En plus d’être un site touristique inoubliable, Tam Côc-Bich Dông est aussi un lieu spirituel de la province de Ninh Binh.

Source: AVI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s