An Giang: Forêt de cajeputiers de Tra Su

la-foret-de-tra-suLa forêt de cajeputiers de Tra Su est située dans la commune de Van Giao, district de Tinh Bien, province d’An Giang, à 20km de la ville de Chau Doc et à 10km de la frontière entre le Viet Nam et le Cambodge. Il s’agit d’une forêt inondée typique dans la région occidentale du Sud-Viet Nam. On y trouve de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau, animaux sauvages et espèces aquatiques qui appartiennent au système de forêts à usages spéciaux au Viet Nam.

De la ville de Chau Doc, en tournant à gauche environ 17km jusqu’au bourg de Nha Bang, district de Tinh Bien. Suivant ensuite la route provinciale 948 jusqu’à km N0 6, enfin tournant à droit environ 4 km, les visiteurs arriveront à la forêt de cajeputiers de Tra Su.

Pendant la guerre (avant l’anne?e 1975), les forêts naturelles ont été détruites par les bombes de l’ennemi et sont devenu une zone en friche. Après, les autorités de la province d’An Giang ont investi dans le reboisement et la construction d’une digue, de 12km de long, 4m de large et 4m de haut pour empêcher les crues.

La forêt de cajeputiers a une superficie de 845ha. Le cajeputier est un arbre dont on tire une essence huileuse utilisée en pharmacie. On y recense 70 espèces d’oiseaux appartenant a? 13 ordres et 31 familles dont 2 rares et et précieuses figurant dans le Livre rouge du Viet Nam: Giang Sen (Mycteria leucocephala) et Dieng Dieng (Anhinga Melanogaster); 11 d’animaux appartenant à 6 familles et 4 ordres; 140 espèces végétales (22 espèces d’arbres, 25 d’arbustes, 10 de vignes, 70 d’herbes, 13 de plantes aquatiques, 22 de plantes ornementales, 9 d’arbres fruitiers et de nombreuses plantes médicinales de grande valeur). En particulier, la forêt abrite 20 espèces de reptiles, 5 d’amphibiens et 23 de poissons dont Ca com (Chitala ornata) et Tre trang (Clarias batrachus) en danger d’extinction.

La période idéale pour visiter la forêt de cajeputiers de Tra Su est de septembre à novembre. À cette époque, l’eau recouvre toute la forêt et les paysages sont magnifiques. Les petits canots emmèneront les visiteurs à traverser la forêt. Les visiteurs peuvent viser complètement les cajeputiers épais pour observer une grande variété d’espèce et écouter les chansons des oiseaux. Les petites maisons en bambou s’entrevoient à côté des cajeputiers.

Outre l’abondance des ressources naturelles, la forêt de cajeputiers de Tra Su renferme e?galement des éléments culturels uniques de la communauté. Autour de la forêt de cajeputiers de Tra Su, vivent 2 ethnies: Kinhs et Khmers avec les villages de métier traditionnel comme le tissage du brocart, l’élevage des abeilles, la distillation de l’essence des cajeputiers…

Grâce à la faune et la flore riches, la forêt de cajeputiers de Tra Su est devenue une destination idéale pour les chercheurs scientifiques et ceux qui aiment la nature sauvage.

Source: TITC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s