Libellules en bambou de Thach Xa

Les-libellules-en-bambouLes gens de la commune de Thach Xa, district de Thach Thât, Hanoi, réalisent des libellules animées à partir du bambou contribuant ainsi à diversifier le trésor des jouets traditionnels du peuple vietnamien. Une caractéristique remarquable de la libellule en bambou est que, grâce à son « bec » pointu, elle peut tenir en équilibre sur un endroit aussi petit que le bout du doigt, un coin d’une table, une branche, etc.

Chez Nguyên Van Dinh, un des foyers ayant la plus grande entreprise de confection de libellules en bambou dans le village de Thach Xa, des milliers de libellules de différentes couleurs sont emballées pour l’exportation. Dinh a confié que, bien que l’art de la fabrication des libellules bambou soit fastidieux, il est très attaché aux villageois de Thach Xa depuis des années et est devenu leur métier traditionnel.

Comme dans les régions voisines, les bambous à Thach Xa sont nombreux, mais les habitants doivent faife venir du bambou des zones montagneuses lointaines, comme Hà Giang, Hoà Binh et Lang Son, car les matériaux dans ces provinces sont plus flexibles, durables et résistants aux termites.

Pour faire le corps d’une libellule, le pied du tronc de bambou est utilisé. Après avoir enlevé l’écorce le tronc est divisé en pièces de 7cm, 12cm, 14cm ou 20cm de long en fonction du format désiré et de la commande du client. Pour faire les ailes, la partie supérieure souple du bambou est utilisé. Chaque barre de bambou est coupée pour former le corps de la libellule, dont chaque côté est muni de deux petits trous où sont fixées les ailes. Puis la fin du corps est taillée et courbée pour faire la queue.

Pour s’assurer que la libellule est parfaitement équilibrée, l’artisan doit bien calculer la longueur des ailes et du corps. Une fois que toutes les pièces sont assemblées, la libellule est posée sur le sommet d’une baguette en vue de tester son équilibre. L’étape la plus difficile est ainsi achevée, la libellule est peinte d’une couche de base, puis décoré de motifs colorés animés.

À partir d’avril-mai jusqu’au Nouvel An lunaire, le village de Thach Xa est plus animé. Bien que seulement une dizaine de foyers du village sont engagés dans cet artisanat, le village est toujours rempli d’artisans et de clients qui viennent commander ou acheter. Les matériaux sont constamment transportés au village. En moyenne, chacun de ces foyers produit environ 20.000 libellules en bambou par mois, soit un revenu net d’environ 10 millions de dôngs.

Les libellules en bambou sont disponibles dans tout le pays et sont également très en demandées au Japon, en France et aux États-Unis.

Source: VNP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s