Phu Yen: Le marais d’Ô Loan, entre terre et mer

La-lagune-d’o-LoanPhu Yên, grande terre rizicole, est célèbre pour ses fleuves et montagnes paisibles, ses rizières. Depuis des centaines d’années, Phu Yên est aussi associée à un site au niveau national : Le marais d’Ô Loan, située au sud du chef-lieu de Chi Thanh, district de Tuy An.

Située au pied du col de Quan Cau sur la Nationale 1A, à 22 km au nord de la ville de Tuy Hoà, le marais d’Ô Loan apparaît immense et attire le regard des passagers empruntant cette Nationale. Un grand lac, ondulant sous le vent, des champs de cannes à sucre sur les collines, des bancs de sable et des massifs de casuarinas. C’est le refuge de nombreux oiseaux migrateurs.

Vers la montagne de Tu Bi, vous verrez un marais de terre qui descend vers le marais d’Ô Loan. La montagne de Tu Bi est une petite branche du col de Quan Cau, en bas est le ruisseau du même nom qui coule à travers la montagne et se jette dans le marais.

Ô Loan est un marais de 17,5 km² et d’une profondeur moyenne de 1,2 à 1,4 m. Pendant la saison des pluies, la profondeur peut atteindre 3 mètres. La rivière Cai et certaines petites rivières l’approvisionnent en eau douce. L’eau salée entre à la marée montante, car le marais a un chenal relié à la mer. Grâce à des conditions favorables, la circulation continue de l’eau salée et de l’eau douce, les fruits de mer de le marais sont abondants. Le premier à mentionner est l’Arcas sanguinolentes charnu et parfumé. Sous le régime féodal, les rois et mandarins avaient l’habitude de venir ici pour déguster ce plat et aujourd’hui, il reste toujours le plat préféré des visiteurs. Ensuite, les huîtres, avec de nombreux plats différents: soupe, sautés. Peut-être les plats les plus attrayants et les plus délicieux sont les huîtres ébouillantées et les salades d’huîtres aux arachides et aux tomates. Tan Dà (1889 – 1939), célèbre poète gastronomique qui a voyagé à travers tout le pays, a mangé partout des spécialité culinaires, a vanté ce plat de Phu Yên : « Le poisson de Phu Câu et les plats d’huître d’Ô Loan ».

En outre, le marais a d’autres spécialités culinaires comme le crabe royal à carapace rouge ou jaune foncé, crevettes, calamars, méduses, algues, mérou … En particulier, les touristes viennent ici pour prendre un radeau la nuit et déguster huîtres, pétoncles, méduses ou crevettes.

Le marais d’Ô Loan d’antan est associée au mouvement patriotique Cân Vuong de la province de Phu Yên. Chaque année, le 7 janvier, a lieu la fête d’Invocation (ou culte dédié aux baleines) des pêcheurs, qui attire des dizaines de milliers de visiteurs. C’est un trait culturel traditionnel de Phu Yên. Après le culte pour la baleine et les prières pour une vie prospère, se déroulent des pièces d’opéra classique Tuông et d’autres genres folkloriques traditionnels, puis des compétitions sportives : course de pirogues de pêche, de bateaux-dragons, de kouffas, de natation…

Visitant le marais à l’aube ou au coucher du soleil, les visiteurs pourront sentir sa beauté grandiose et comprendre mieux pourquoi elle a tant inspiré les poètes.

Source: VNP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s