Sapa: La fête Roong Pooc de l’ethnie Giay à Ta Van

fete-roong-pooc

La fête commence par des offrandes cultuelles.

Chaque année, au 5e jour (jour du dragon), du 1er mois lunaire, les habitants d’ethnie Giay de la commune de Ta Van, district de Sa Pa, province de Lao Cai, organisent la fête de Roong Pooc (« fête de la descente aux champs ») pour une récolte abondante, la paix, la prospérité et une météo clémente.

Roong Pooc est organisé dans la vallée de Muong Hoa, commune de Ta Van, à environ 10 km de Sa Pa. De bonne heure, des milliers de personnes, dont des H’mông venus de Hâu Thào, Lao Chaï, des Dzao des hameaux de Hô et Phung et aussi des touristes, affluent vers la vallée.

Le festival a lieu dans un champ assez plat au bout du hameau. Pour symboliser la richesse, les personnes âgées du village déposent sur l’autel familial une assiette d’œufs à la coque teintée en rouge, une assiette de bijoux en argent et une autre de riz gluant rouge cuit à la vapeur, tandis qu’une jeune fille célibataire place un con (une boule d’étoffe) sur l’autel en cadeau aux divinités, assurant ainsi une bonne récolte.

Le chaman brûle des baguettes d’encens et récite des prières dans sa langue ethnique pour dire aux dieux que tous les villageois sont aux champs. Il invite les génies du village à assister au festival et à bénir les villageois. Lorsque la cérémonie cultuelle se termine, commencent les réjouissances populaires avec tambours, gongs et clarinettes Pi.

Un arbre con est érigé sur la place du festival. Il s’agit d’un abricotier avec un cercle accroché à son sommet. Ce cercle est recouvert de papier rouge sur un côté pour symboliser le soleil, de papier jaune sur l’autre côté pour la lune. Les Giay pensent que ceux qui sont choisis pour ériger l’arbre seront riches et chanceux.

Les activités de jeux commencent par le lancer du con. Les participants sont divisés en deux groupes, d’un côté les hommes et de l’autre les femmes. Puis tous les villageois se joignent à la partie. L’objectif est de percer le papier du cercle, de bon augure pour l’année à venir.

Le tire à la corde voit s’affronter un groupe d’hommes et de femmes. Les tambours et clarinettes résonnent. Le groupe d’hommes (symbolisant le soleil) est toujours le vainqueur et celui des femmes (symbolisant la lune) fait semblant d’être le perdant. Cela signifie que le village tout entier aura de bonnes récoltes pendant l’année. Après ce rituel, tous les villageois participent au jeu. Les visiteurs étrangers peuvent aussi se joindre aux activités.

Cette fête est aussi l’occasion pour les jeunes de conter fleurette. Quand le festival se termine, les personnes âgées prient et démontent l’arbre con. Deux jeunes hommes robustes et deux buffles de grande taille sont choisis pour tracer 5 sillons avec la charrue, symbolisant le début d’une nouvelle année de culture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s