Le lotus au Vietnam

le-lotusLe lotus a pour nom botanique Nelumbo nucifera et nom vietnamien cây sen.

C’est une plante aquatique vorace à racines profondes, à très longues tiges cylindriques surmontées de grandes feuilles flottantes arrondies et de fleurs à larges pétales blancs parfois teintés de rose, à étamines très nombreuses. Plusieurs carpelles sont logés dans des cavités du réceptacle. Originaire d’Europe, le lotus pousse dans les eaux stagnantes ou à faible courant (étangs, lacs, canaux).

Une chanson populaire que tout Vietnamien connaît illustre parfaitement cet effet à travers une allégorie sur lʼintégrité et la loyauté de lʼhomme:

Trong đầm gì đẹp bằng sen

Lá xanh bông trắng lại chen nhụy vàng

Nhụy vàng bông trắng lá xanh

Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

Littéralement traduit:

Dans lʼétang, quʼy a-t-il de plus beau que le lotus?

Feuilles vertes, fleurs blanches, au milieu des étamines dorées,

Étamines dorées, fleurs blanches, feuilles vertes,

Proche de la boue, mais sans la puanteur de la boue.

Ainsi, malgré un environnement difficile et corrompu, lʼhomme nʼen est pas atteint, conserve son intégrité et son coeur loyal.

* Parties utilisés: on emploie les rhizomes, les graines, les feuilles, les plantules, les étamines et les fleurs. La cueillette des feuilles se fait en automne et celle des graines dans la période de maturité complète. On les fait sécher au soleil ou à l’étuve. On enlève le péricarpe des graines, lequel est séché à une température modérée et est aussi utilisé.

* Principaux constituants connus: le rhizome contient des alcaloïdes (nymphéïne et nupharine), de la résine, des glucosides et des tanins.

Les pailles contiennent des alcaloïdes (nuciférine, roémérine et anonaïne), des flavonoïdes (quercétine, isoquercitrine, leucocyanidine). Dans la plantule des graines se trouvent de la liensinine, de la lotusine et de la méthylorymaline.

*Effets et usages thérapeutiques: le rhizome du lotus est astringent et antiseptique. On utilise la décoction pour soigner la dysenterie ou la diarrhée due à une irritation intestinale chronique.

Le lotus est prescrit contre les sécrétions des bronches et les douleurs rénales et, en gargarisme, contre les maux de gorge.

On emploie le rhizome en douche vaginale, en cas de douleurs vaginales et de pertes blanches, ou en cataplasme sur les furoncles et les abcès.

Les fleurs du lotus sont censées, depuis l’Antiquité, diminuer la libido. Du fait de leur action apaisante sur le système nerveux, elles sont préconisées en cas d’insomnie et d’anxiété.

Au Vietnam, les feuilles et les plantules des graines sont prescrites dans le traitement de la neurasthénie, l’insomnie, la spermatorrhée et la métrorragie.

La posologie journalière, sous forme de décoction, est de 15 – 20 g de feuilles, ou 2 – 4 g de plantules de graines comme somnifère, dans l’hématurie et la métrorragie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s