Les maisons anciennes de Hôi Ky à Quang Tri

village-ancienne-hoi-kyHôi Ky est l’un des villages les plus anciens de la province de Quang Tri (Centre). Il abrite des maisons centenaires qui racontent l’histoire de générations de vietnamiens.

Le village de Hôi Ky se trouve au bord de la paisible rivière Ô Lâu, réputée pour ses anciennes maisons et ses paysages verdoyants qui bordent ses deux rives. Près de 30 maisons traditionnelles dites « ruong » (maisons à charpente en bois, couverte de tuiles et entourées de verdure) vieilles d’une centaine d’années se trouvent dans le village. La plupart d’entre elles appartiennent à la lignée Duong. Les modèles ordinaires comprennent cinq travées dont deux aux extrémités (sept pour les maisons plus grandes) construites en bois précieux. La répartition des pièces se fait selon un principe immuable : l’autel des ancêtres occupe la travée centrale qui sert également de salon de la famille et les travées restantes servent de chambres aux grands-parents, parents, enfants, voire aux petits-enfants. La travée centrale est souvent décorée des sentences parallèles. Chaque maison dispose d’un dépôt pour stocker le riz. Duong Van Cho, un villageois « Sur les 20 maisons les plus anciennes que compte le village, six ont cinq travées dont deux aux extrémités. Toutes ont été construites il y a plus de 100 ans. Les propriétaires les ont restaurées tout en gardant leur architecture originale. »

La toiture est couverte de tuiles très minces, confectionnées en argile, en forme de rectangle. En fonction de la dimension de la toiture, quelque 10 ou 20 mille tuiles seront nécessaires. La toiture à tuiles rend la maison très fraîche en été, quasiment tiède en hiver. Chaque maison est entourée d’un jardin délimité par des haies. La maison de Duong Van Manh a cinq travées dont deux aux extrémités. Construite en 1889, elle repose sur un système de 48 colonnes en bois de jaquier et est couverte de 10 mille tuiles. Surnommée « Convergence de la joie » elle trône dans un vaste jardin dont l’entrée est formée de deux rangées de plantes taillées et bien entretenues.

La maison de Duong Thi Huong est aussi assez connue. Edifiée en 1931, elle repose sur 60 mètres carrés et possède trois travées dont deux aux extrémités. Dans la travée principale de la maison, est installée une sentence parallèle en caractère chinois qui indique que la maison abrite quatre générations. Selon la croyance populaire, les ascendants issus d’une famille de quatre générations ayant vécu sous le même toit sont censés de jouir d’une influence bénéfique. Nguyen Thanh Nam, un touriste originaire de la province de Quang Nam, dans le centre du pays, aime l’architecture de ces anciennes maisons. « L’architecture de ces maisons est originale. En plus, elles sont très solides et peuvent résister aux typhons grâce à son système de colonnes. », a-t-il dit.

Kitani Kenta, un chercheur de de l’Université de Waseda, à Tokyo estime que les maisons qu’il a visitées à Hoi Ky sont d’une grande beauté. Il apprécie notamment l’ingéniosité des menuisiers. C’est une valeur à présenter.

Les villageois de Hoi Ky sont très fiers de leurs anciennes maisons car au fil du temps, elles restent quasiment intactes malgré la guerre et les intempéries du Centre.

Source: VOV5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s