Le bourg de Bac Ha – La terre montagneuse impressionante…

palais-de-hoang-a-tuong

Palais Hoang A Tuong

Le bourg de Bac Ha (district de Bac Ha, province de Lao Cai) est situé à l’altitude de 1.000 à 1.500 mètres au dessus du niveau de la mer avec une distance d’environ 60km au sud de la ville de Lao Cai. Ici, il fait doux toute l’année, la température moyenne annuelle est d’environ 25°C.

Bac Ha est la terre de nombreuses victoires glorieuses de la construction et aussi de la défense du Viet Nam. Le temple Bac Ha a été construit à la fin du XIXe siècle pour commémorer les frères Vu Van Uyen et Vu Van Mat, natifs de Gia Loc (province de Hai Duong), qui avaient eu des batailles contre des ennemis pour stabiliser la paix à cette région frontalière au nord-ouest. Le temple a une superficie totale de 5ha et s’adosse à la montagne, cet ensemble architectural comprend la maison de culte, l’abside des deux frères de famille Vu et le pagodon bouddhiste. Le temple Bac Ha porte bien ses importants effets historiques, culturels et spiriturels sur la vie des populations ethniques dans la province de Lao Cai. La Fête du temple Bac Ha qui se tient habituellement au 7e jour du septième mois lunaire attire bien beaucoup de résidants et de visiteurs participer à ses activités copieuses telles que le Mua Xoe (une danse folklorique), les combats des coqs, le tir à la corde et des autres activités artistiques… En 2003, le temple de Bac Ha a été reconnu comme monument historique culturel d’importance nationale.

Au bourg de Bac Ha, les visiteurs ont bien l’occasion de visiter le palais Hoang A Tuong – c’était la résidence des nobles héréditaires du père et du fils Hoang Yen Chao et Hoang A Tuong. Ce palais était construit entre 1914 et 1921 sur une superficie totale de 4.000m². Il possède une architecture unique en son genre, d’inspiration euro-asiatique avec son ordonnance fermée des rectangulaires ininterrompus. Le palais se trouve sur une large colline avec des montagnes grandioses appuyent en arrière tandis qu’un ruisseau limpide coule devant lui. Une fois franchissent la majestueuse entrée, devant la grande cour, les visiteurs viendront au pavillon principal de deux étages ayant une superficie de 420m² où avaient lieu des réunions et des activités familiales. Ici, les fenêtres voûtées des balcons aux longs des couloirs et les mieux murs qui sont finement sculptés forment bien des caractéristiques pour le palais. De plus, le palais dispose également de deux blocs horizontaux et dépendances qui jouent le rôle de l’entrepôt et du logement des soldats et des coolies.

Venant au bourg de Bac Ha en été, les visiteurs seront probablement surpris de la beauté convaicante du chemin des fleurs Osaka. A la différance des tapis tous blancs des fleurs de prunier au printemps, le jaune splendide au soleil de l’Osaca apporte bien une nouvelle beauté touristique au bourg de Bac Ha en été. Osaka a également d’autres noms tels que “Muong Hoang Yen” (Cassier de Canari), “Muong Hoang Hau” (Cassier de la Reine), “Muong Bo Cap” (Cassier de Scorpion) et plante de lanterne. Il possède des fleurs jaunes qui se groupent en grappes et pendent comme des lanternes. Quand les feuilles se sont entièrement tombées, l’Osake ne retient que ses inflorescences jaunes doux et splendides au soleil… ce moment-là est toujours sa plus belle époque. Et c’est sa beauté éblouissante et douce qui rend ce chemin montagneux le pittoresque plein de romanesque.

marche-bac-ha

Le marché de Bac Ha

En outre, au bourg de Bac Ha, les visiteurs ont bien l’opportunité de participer au marché de Bac Ha dès l’aube de tous les dimanches, un des plus grands marchés périodiques de cette région frontalière montagneuse. En vennant au marché, les visiteurs peuvent bien se régaler dans la contemplation des paysages naturels spectaculaires des rizières en gradins, des chaîne de montagnes grandioses à côté des abîmes profonds. On peut voir un spectacle tapageur des indigènes de différentes ethnies telles que H’Mong, Tay, Dao… vêtues de leurs effets traditionnels de “Tho Cam” (c’est la brocatelle – une sorte d’étoffe ayant des ornements et des couleurs vives qui est tissée par des minorités ethniques) qui viennet au marché en menant des chevaux qui portent des marchandises copieuses. Ici, on peut trouver de nombreux produits agricoles régionaux comme des légumes, des fruits, du miel… ou des instruments aratoires nécessaires tels que des charrues, des houes, des pelles, des couteaux… et particulièrement, les plus attractives sont toujours des bijoux raffinés et des vêtements tapageux de “Tho Cam”. Au coin de gastronomie, les visiteurs peuvent facillement trouver des auberges ayant des grandes marmites de “thang co” (abats de cheval), une spécialité de certaines ethnies du Nord. C’est une expérience très délicieuse pour les visiteurs s’ils la goûtent en savourant de la liqueur de maïs des H’Mong du village de Pho…

Grâce à la coexistence des quatorze différentes minorités ethniques, Bac Ha possède bien sa propre culture colorée et variée avec des moeurs, des fêtes, des cérémonies, des festivités régionales dont la Fête Long Tong est la plus célèbre et la plus répandue dans toute la région du nord-ouest. Long Tong (ou la Fête de Descente au champ) qui a lieu après le Tet Nguyen Dan traditionel au bout de l’année lunaire est une activité croyante en manifestant l’espérence de la météo favorable, des belles récoltes, de la santé et du bonheur… Avant la Fête, on doit débarrasser l’habitation et les chemins, préparer des mets délicieux pour bien accueillir des visiteurs et disposer un repas copieux des plats traditionels comme le banh chung, le banh giay, le che lam, le banh bong,… pour rendre aux génies. Pendant la fête, il y a plusieurs activités qui entraînent bien les participants telles que des danses du dragon, des chants de “giao duyen”, le jeu de “nem con” (le jeu de lancé du ballon à travers un petit cercle en haut)…

A la fin du tour au bourg de Bac Ha, les visiteurs peuvent bien excursionner et découvrir quelques autres sites dans la région comme le temple Trung Do (commune de Bao Nhai), le village écologique des indigènes H’Mong et la grotte du Dragon (commune Ta Van Chu)…

Source: TITC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s