Le Festival d’Amour

Festival-d'amourLe festival Chu Dông Tu – Tiên Dung, également connu comme le Festival d’Amour, tient annuellement les 10-12e jours du 1er mois lunaire par neuf villages dans deux districts de Khoai Châu et Van Giang, province de Hung Yên. Le festival rend hommage à la légendaire amour immortel de Chu Dông Tu – Tiên Dung.

Le festival commence par la Procession du palanquin du Saint Chu Dông Tu à partir du village de Phu Trach (commune de Mê So, district de Van Giang) au temple principal de Da Hoà. En tête de la Procession est un dragon de 20m de long qui danse par une trentaine de jeunes hommes forts et robustes aux sons précipitants de tambour. Suivies ensuite par deux rangées de femmes en costumes colorés exécutant les danses de Sinh tiên et aux chapeaux coniques. La Procession se compose également d’une équipe d’instruments de musique, des drapeaux, des tambours, des gongs, des épées et des ornements.

La procession passe à environ 4 km à travers huit autres villages ayant chacun sa propre équipe pour la procession du Palanquin pour se mêler dans la Procession principale créant ainsi une atmosphère festive extrêmement effervescente et jubilatoire.

Lorsque la procession arrive au Temple Da Hoà, a lieu solennellement le rite de la procession de l’eau du Fleuve Rouge au Saint. Selon la vieille Nguyên Thi Hanh, âgée de 90 ans, en commune de Mê So, les habitants de neuf villages ont pratiqué ce rite depuis des années dans le temps immémoriaux dans le but de prier pour la bonne météo et une récolte abondante. Ils ont souvent sélectionné un aîné prestigieux dans la région pour exécuter la cérémonie.

Le festival reflète la vie spirituelle variée des Viêt anciens dans le delta du nord du bassin du Fleuve Rouge depuis le défrichement il y a des milliers d’années. Il loue non seulement l’amour d’un couple dans une histoire légendaire, mais aussi la piété filiale et le comportement humain, montrant les vieilles traditions des Vietnamiens.


Selon la culture populaire vietnamienne, il y a une histoire à propos de l’amour romantique entre Chu Dông Tu, un pauvre homme et la princesse Tiên Dung, la fille de la 18e roi Hùng (200-300 Avant JC). Chu Dông Tu avait le mérite pour le traitement des maladies pour les pauvres et il a été honoré comme l’un des «Quatre Immortels» des Vietnamiens. À l’heure actuelle, il y a des centaines de temples construits le long du Fleuve Rouge dédiés au Saint Chu Dông Tu. Cependant, le Temple Da Hoà dans la commune de Binh Minh, district de Khoai Châu, province de Hung Yên est le principal.

Source: VNI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s