La danse Xuân Pha présentée dans le «nouvel» Hamlet

danse-folklorique-xuan-pha

Les interprètes de Xuân Pha portaient des masques peints et des costumes étranges.

Hamlet, de Shakespeare, est devenu familier du public vietnamien depuis que le metteur en scène Anh Tu lui a donné des traits culturels vietnamiens, créant un «nouvel» Hamlet qui comprend, notamment, la danse folklorique Xuân Pha de la province de Thanh Hoa (Nord).

Quatre cents ans sont passés depuis l’écriture par William Shakespeare de la pièce Hamlet. L’histoire comme les personnages sont toujours vivants. L’œuvre a été jouée dans presque toutes les langues, sur scène, à l’écran et dans les festivals populaires du monde entier. Désormais, il revient au Viet Nam après une première mise en scène il y a dix ans déjà.

La première représentation de cette pièce a eu lieu à l’Opéra de Ha Noi au début du mois de novembre, par les acteurs du Théâtre parlé du Viet Nam, après six mois de travail et de montage.

La nouvelle version vietnamienne a attiré un certain nombre d’amateurs de théâtre. Malgré un prix record de la place, de 400.000 à un million de dôngs, la pièce a été jouée à guichet fermé…

Adaptation vietnamienne

La tragique histoire d’Hamlet, prince du Danemark, plus couramment désigné sous le titre bref de Hamlet, est la plus longue et l’une des plus célébrissimes pièces de William Shakespeare.

L’adaptation d’une pièce aussi célèbre était un énorme défi pour l’«Artiste Émérite» Anh Tu, metteur en scène de la pièce et directeur adjoint du Théâtre parlé du Viet Nam. Il avait à préserver l’intrigue originale tout en veillant à l’adapter aux référents culturels du Viet Nam afin que le public puisse la comprendre.

Anh Tu a confié qu’il était obsédé par le problème de monter cette pièce pendant une année. L’adaptation d’un tel classique mondialement célèbre est déjà, en soi, un défi. En outre, il y en a un autre, c’est un public de plus en plus exigeant et qui attend une pièce parfaite, du jeu des comédiens aux technologies employées pour la mise en scène.

Le Docteur en art Nguyên Thi Minh Thai et le Professeur associé Trinh Thi Thuy, enseignante au Collège du cinéma de Ha Noi, ont été invitées en qualité de conseillères sur la pièce comme sur Shakespeare, notamment pour connaître la période où il a vécu et le contexte dans lequel il créa Hamlet, afin d’aider les comédiens à mieux comprendre leurs personnages.

Un grand nombre de spectateurs ont été agréablement surpris de voir un Hamlet vietnamien, dans lequel les personnages sont impliqués dans un conflit entre amour et pouvoir. L’amour semblait sourdre dans chaque action et parole des personnages, ce qui a beaucoup plu à de nombreuses personnes du public.

La saveur vietnamienne de cette pièce s’est également exprimée par la danse traditionnelle Xuân Pha de province de Thanh Hoa (Nord). L’«Artiste Émérite» et ancien directeur du Théâtre de chant et de danse Hoàng Hai avait, en effet, été impliqué pour donner des conseils sur cette danse.

Entre la tradition et la modernité

Les interprètes de Xuân Pha portaient des masques peints et des costumes étranges. Ils chantaient et dansaient de sorte que les spectateurs se sentaient dans un monde autre, de merveilles. Cette danse Xuân Pha fût interprétée au moment du banquet donné par le roi. Par ailleurs, le son des tambours a accompagné la performance des comédiens tout le long de la pièce, la rendant plus familière encore au public vietnamien.

Cet Hamlet a été apprécié par les comédiens autant par que le public pour ses valeurs humaines. «J’aime la façon dont le réalisateur a mis en scène cette pièce. Il a montré que, malgré le côté sombre d’une personne, il y a toujours une lumière vacillante d’espoir», a confié le comédien Ta Minh Tuân, titulaire du rôle principal : le prince Hamlet.

Cette tragédie du XVIIe siècle a suscité de profondes émotions au sein du public. «Les artistes ont mis en évidence le sens de cette tragédie, qui est une quête de la vérité. Je suis impressionné par la performance des comédiens», a partagé Trân Nam Thông, un spectateur. Le succès de la pièce a rendu les gens plus optimistes quant à l’avenir du théâtre au Vietnam, en particulier alors que la comédie et les jeux contemporains ne trouvent pas aisément leur public.

Après avoir assisté à cet Hamlet, le librettiste Lê Quy Hiên a montré que le Vietnam pourrait monter des pièces classiques de littérature universelle afin de séduire le public vietnamien. «Ces pièces de qualité donnent un espoir sur l’attrait par le théâtre d’un public exigeant», a souligné Anh Tu.

Après la première de l’Opéra de Ha Noi, la pièce est donnée au Théâtre parlé du Viet Nam au 1, rue Tràng Tiên et aux théâtres des provinces et villes du Centre et du Sud courant 2016.

Source: CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s