À la découverte des rituels et du jeu de tir à la corde chez les Tày

tir-a-la-cordeLe tir à la corde est un jeu à caractère rituel dans lequel les habitants expriment leurs prières afin de demander des récoltes abondantes, la prospérité et le développement. Ce jeu est très populaire dans la fête de descente aux champs des Tày de la province de Lào Cai (Nord).

La fête de descente aux champs des Tày est organisée le 15e jour du premier mois lunaire. À cette occasion, les Tày jouent au tir à la corde. De plus, ce jeu traditionnel est transmis de génération en génération afin d’espérer une nouvelle année de prospérité, une bonne santé et des récoltes abondantes. Sachez également que ce jeu rime avec solidarité dans la communauté, pas étonnant donc pour un sport d’une telle envergure.

Avec un diamètre de 2,5 à 3 cm et âgée de 5 à 10 ans, la corde est complètement naturelle, issue d’une sorte de liane très solide. Pour les Tày, la recherche de cette corde utilisée dans la fête de la nouvelle année est absolument importante. Cette tâche est à la responsabilité du chef du village. «Le chef du village choisira une bonne journée du calendrier lunaire pour partir rechercher la corde. Quand il en trouve une de bonne qualité, il brûle des bâtonnets d’encens pour solliciter la permission des génies à la couper et la ramener au village», informe Luc Van Tinh, du district de Bac Hà, province de Lào Cai.

Deux rubans rouges sont attachés à deux bouts de la corde. «Les joueurs touchant à ces rubans rouges bénéficient d’une année heureuse et d’une bonne santé», affirme Luc Van Tinh lors d’une fête de tir à la corde récemment organisé au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam. De plus, un autre ruban rouge est lié au centre de la corde pour déterminer les vainqueurs et les perdants de ce jeu.

Un jeu représente la solidarité dans la communauté

Avant de commencer ce divertissement, le sorcier du village est chargé de faire le culte aux génies. Les offrandes sont composées de riz gluant cuit à la vapeur aux sept couleurs, d’un poulet, des fruits et enfin des fleurs. Au nom de tous les villageois, le sorcier prie pour une bonne santé et la prospérité pour tous.

Les joueurs se divisent en deux camps : cinq hommes contre cinq femmes. «La partie gagnante sera plus forte cette année», souligne Luc Van Tinh. Dans le son tumultueux du tambour, les joueurs s’efforcent à gagner les encouragements des visiteurs. «Ce jeu est très joyeux. Il est également un rituel significatif de l’ethnie Tày à l’occasion du Nouvel An, représentant la solidarité de cette communauté», insiste Pham Hoàng Anh, un visiteur. Vanessa Muhlheim Pham, une Française d’origine vietnamienne, partage ce point de vue. Elle se prête au jeu, et elle décrit le tir à la corde comme quelque chose de très plaisant à faire. En effet, elle se montre très heureuse d’avoir pu participer à ce genre d’événement. De plus, elle se sent connectée avec les gens des ethnies minoritaires.

Pour information, les rituels et le jeu de tir à la corde du Vietnam, du Cambodge, de la République de Corée et des Philippines viennent d’être récemment inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Source: AVI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s