À la découverte de l’île de Ly Son

ile-ly-sonPeu de gens savent que l’île de Ly Son, province de Quang Ngai, au Centre du Vietnam, est une île volcanique. Avec ses magnifiques paysages laissés par ces volcans, l’île est devenue une destination séduisante pour les touristes.

Vue de loin une belle journée ensoleillée, l’île de Ly Son ressemble à une pyramide sur la mer avec comme sommet la montagne Thoi Loi. Parmi les cinq montagnes qui forment l’île de Ly Son, Thoi Loi est la plus rocheuse. A son sommet, les touristes ont une vue panoramique sur les champs d’ail qui ressemble à un échiquier et, plus loin, sur la mer bleue immense parsemée de bateaux de pêche.

Selon les personnes âgées de Ly Son, la cuvette du volcan de Thoi Loi abritait autrefois une forêt de différentes essences précieuses et un cours d’eau courait à son pied pour former le ruisseau Chinh. La forêt a été totalement détruite et le ruisseau n’existe plus. Il reste seulement une relique – la pagode Hang (Cave) construite au 16e siècle. En raison de l’impact de la mer, les couches de roches ont été érodées et ont formé une grotte en forme d’une pagode.

Contrairement à la montagne Thoi Loi formée de rochers, celle de Giêng Tiên possède un sol fertile semblable à la terre basaltique du Tây Nguyên (Hauts-Plateaux du Centre). Les habitants utilisent souvent cette terre rouge pour fertiliser leurs champs d’ail. Grâce à quoi, la variété d’ail cultivé à Ly Son a une saveur particulière. Auprès du cratère du mont Giêng Tiên existe un morceau de terre rouge où aucune plante ne peut croître. Selon les croyances locales, c’est la terre sacrée la plus pure qui a été utilisée par les gens locaux pour les mettre dans le fond des tombes des soldats du Groupe de Kiêm Quan de Bac Hai qui se sont sacrifiés lors d’un combat pour protéger l’archipel de Hoàng Sa (Paracel) sous le règne du roi Minh Mang (1791-1841).

À l’est du mont Giêng Tiên trône une étrange pagode, appelée Duc par les habitants. Là, les touristes apprennent une histoire à propos de la Déesse de la Miséricorde qui s’est rendue sur la mer de Bac Hai pour sauver les pêcheurs en détresse. Voyant les bateaux de pêche coulés par les tempêtes, elle a déchiré sa robe en milliers de morceaux et les a jetés dans la mer. Ils se sont transformés en autant de baleines qui ont sauvé les pêcheurs. Les habitants ont façonné une statue de la déesse de la Miséricorde de 27 m de haut, et l’ont placée dans la pagode, face à la mer, avec l’espoir que la déesse protège les pêcheurs.

Ces trois volcans éteints ne sont plus que de simples buttes, cependant le paysage est merveilleux. Il y a des millions d’années, les coulées de lave se sont déversées directement dans la mer créant des roches de différentes formes qui fascinent les touristes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s