Côn Son-Kiêp Bac, musée de croyance et de culture du Vietnam

pagode-con-son-kiep-bac

De nombreuses personnes ont visité la pagode Côn Son.

Cap sur Hai Duong ! Rendons-nous aujourd’hui à Côn Son-Kiêp Bac, deux vestiges reconnus en 1962 et en 1994 en tant que «patrimoine national».

Situé à 80 km de Hanoi, ce complexe se divise en deux zones. La première, la pagode Côn Son, fut construite au pied du mont éponyme au début du 10e siècle. En 1329, l’ouvrage fit l’objet d’une grande restauration sous l’égide du bonze vénérable Pháp Loan, deuxième fondateur de la secte de Truc Lâm. Son successeur, Huyên Quang, hérita de sa mission et fit de Côn Son l’un des trois grands centres du courant bouddhiste Truc Lâm, fondé par le roi Trân Nhân Tông au XIIIe siècle.

Lê Duy Manh, chef adjoint de l’administration du complexe Côn Son-Kiêp Bac, précise : «Côn Son, Yên Tu et Quynh Lâm sont les trois sièges du fameux courant Truc Lâm. Son troisième fondateur, le bonze Huyên Quang a géré la pagode Côn Son où il vécut toute sa vie. Il est décédé le 23e jour du premier mois lunaire en 1334. L’anniversaire de sa mort a donné date à la fête printanière de Côn Son».

La pagode Côn Son adopte le style architectural royal distingué par un lac demi-lune derrière le porche d’entrée à triple arcades. Un chemin dallé conduit vers la tour de cloche avant de parvenir au sanctuaire principal, et puis, à une tour à neuf niveaux en forme d’une fleur de lotus sise à côté de la maison commémorative dédiée aux fondateurs du courant. Au sommet du mont Côn Son trône le pagodon Bach Vân (Nuage Blanc en français), dédié à Nguyên Binh Khiêm, un grand poète du XVIe siècle.

Reconnu en 1962 en tant que patrimoine national, la pagode Côn Son constitue la confluence du bouddhisme, du confucianisme et du taoïsme. Un énorme trésor culturel, architectural et sculptural emblématique de ces trois religions. Outre des festivals folkloriques et des rituels anciens, on retrouve à Côn Son quatre stèles de pierre datant du XIIIe siècle, dont la fameuse «grotte Thanh Hu» reconnue «trésor national», un cadeau du roi Trân Duê Tông au mandarin Trân Nguyên Dán.

«La pagode Côn Son abrite un patrimoine sculptural original qui met à l’honneur quatre animaux sacrés : le dragon, la licorne, la tortue et le phénix et quatre plantes sacrées : l’abricotier, l’orchidée, le chrysanthème, le bambou. On retrouve aussi des espèces animales du quotidien : le crabe, le poisson… Mais tous les animaux se courbent devant le Bouddha», ajoute Lê Duy Manh.

À 5 km de la pagode se trouve le temple Kiêp Bac où l’on rend hommage à beaucoup de personnalités historiques. En fait, Kiêp Bac est un nom composé de deux villages, respectivement Kiêp et Bac, qui furent la terre d’élection du fameux général Trân Hung Dao pour établir sa base militaire pendant la résistance contre les envahisseurs mongols au XIIIe siècle. Les autochtones ont rendu hommage à ce héros national en lui dédiant un temple.

Nguyên Thi Thuy Liên, sous chef de l’administration de Côn Son-Kiêp Bac, fait savoir : «Le temple Kiêp Bac se trouve dans l’enceinte du vestige Van Kiêp qui s’étend sur 4 km2. L’actuelle architecture du temple date du XIXe siècle. Le temple a fait l’objet de plusieurs vagues de restauration sous les dynastie des Lê-postérieur et des Nguyên».

Situé sur le point de croisement de six rivières (Câu, Thuong, Luc Nam, Duong, Kinh Thây et une branche de Thái Binh) et au épicentre des fêtes populaires, Côn Son-Kiêp Bac est considéré comme l’emblème de l’héroïsme et de l’esprit vietnamiens.

Source: VOV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s