Trois maisons historiques dans le delta du Mékong

Le delta du Mékong est une région connue pour ses marchés flottants, ses vergers et ses rizières à perte de vue. Côté architecture, elle a aussi beaucoup à offrir. Partons à la découverte de ses trois maisons les plus célèbres.

Damoiseau de Bac Liêu

damoiseau-de-bac-lieu

La «Maison du damoiseau de Bac Liêu» est devenue une destination de prédilection pour de nombreux touristes.

Presque tous ceux qui visitent le chef-lieu de Bac Liêu, décident de faire un crochet par la «Maison du damoiseau de Bac Liêu» (aujourd’hui appelé «Hôtel du damoiseau»). Située au N°13, rue Diên Biên Phu, elle attire toute l’année de nombreux curieux.

Pendant la période coloniale, le surnom de «damoiseau de Bac Liêu» était réservé à des enfants de mandarins, et aux familles riches du Sud du Vietnam.

Trân Trinh Huy (nom de naissance Trân Trinh Quy) était l’un de ces damoiseaux célèbres de l’époque.

Pendant la période coloniale, les grands propriétaires terriens envoyaient leurs enfants à Saigon pour étudier dans les écoles françaises. Un certain nombre d’entre eux avaient également la chance de partir en France. La plupart de ces riches garçons et filles étaient aveuglés par la beauté splendide et l’agitation des grandes villes où les habitants ne faisaient que folâtrer toute la journée en exhibant leur richesse. Trân Trinh Huy avait quant à lui la réputation d’être un «fils à papa» à cause de la fortune de son père, Trân Trinh Bach. Ce dernier possédait 74 exploitations agricoles avec 110. 000 ha de rizières, près de 100.000 ha de marais salants, des dizaines de maisons à Bac Liêu et de nombreuses villas luxueuses dans les grandes villes telles que Cân Tho, Saigon, Vung Tàu et Dà Lat.

La «Maison du damoiseau de Bac Liêu» a été construite par la famille Trach en 1919, et conçue par un architecte français. Il s’agit d’un bâtiment à 2 étages. Malgré près d’un siècle d’existence, l’habitation est presque intacte. En 2003, la compagnie du tourisme de Bac Liêu a investi pour la moderniser et en a fait un hôtel et un site culturel.

Huynh Thuy Lê, à Dông Thap

Ces dernières années, l’ancienne maison de Huynh Thuy Lê, située au bord de la rivière Tiên dans le chef-lieu de Sa Dec dans la province de Dông Thap, est devenue une destination de choix pour les touristes nationaux et étrangers.

maison-de-huynh-thuy-le

L’architecture de style oriental est clairement visible à travers ces sculptures délicates.

Située au N°225A rue Nguyên Huê, chef-lieu de Sa Dec, province de Dông Thap, cet établissement est devenu célèbre grâce à son architecture originale qui est un mélange harmonieux de styles vietnamiens, français et chinois. Il parvient aussi à attirer les visiteurs grâce au célèbre film L’Amant et son roman homonyme (traduit en 40 langues). Il relate une histoire d’amour entre Marguerite Duras, écrivaine française, et Huynh Thuy Lê, le fils de la famille Huynh, et propriétaire de la maison.

La demeure a été construite en bois précieux en 1895. Son toit est couvert de tuiles Yin-Yang, avec ses deux extrémités recourbées. En 1917, Huynh Câm Thuân, père de Huynh Thuy Lê, l’a fait restaurer dans le style d’une villa française mais avec une harmonie à la fois orientale et occidentale. Cent ans plus tard, elle est parvenue à garder tous ses beaux traits.

Depuis 2007, l’agence de voyage de Dông Thap a ouvert un circuit baptisé «Sur les traces de l’Amant» afin de visiter cette maison historique qui attire les touristes, et en particulier ceux originaires de France, des États-Unis, d’Australie, du Japon, de Corée du Sud, du Royaume-Uni…En 2013, elle a été classée dans le Top 100 des destinations les plus impressionnantes du pays par l’UNESCO Vietnam. L’habitation a même été reconnue vestige historique national en 2009 par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Binh Thuy, à Cân Tho

Vieille de 130 ans, la maison familiale de Duong Chân Ky a elle aussi réussi à conserver de sa beauté. Son architecture d’origine et ses nombreux objets précieux lui ont permis de figurer parmi les patrimoines culturels du pays.

la-maison-binh-thuy

La maison Binh Thuy est décorée d’objets précieux et rares.

Elle est située dans l’arrondissement de Binh Thuy, ville de Cân Tho. Cette maison antique familiale appartient à Duong Chân Ky, un ancien commerçant et intellectuel qui s’est chargé de la préserver. Son architecture est un mélange des cultures orientales et occidentales, mais conserve tout de même des caractères propres aux provinces méridionales. Située dans un jardin de près d’un hectare, la demeure compte cinq travées, recouverte de tuiles, et possède trois inscriptions : Phuc – Lôc – Tho (Bonheur – Prospérité – Longévité). Précédée d’un porche et d’une cour, la maison a été construite et enduite de résine, avec des arbalétriers et des colonnes de lim (bois de fer).

À l’intérieur, vous pourrez y découvrir ses objets précieux, vieux de plusieurs centaines d’années. Parmi eux, un canapé, des panneaux transversaux dorés, un ensemble de table et de chaises créés sous la dynastie chinoise des Qing (1644-début du XIXe siècle), des tasses et des fioles de la dynastie des Ming (1368-1644) et des Qing.

Source: CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s