Des marchés du Nord-Ouest si colorés

Des-marches-du-Nord-Ouest

Les échoppes de vêtements sont très fréquentées par les femmes.

Chaque fois que le marché forain des H’Mông et Tày a lieu, les gens y vont vendre leurs brocatelles, ce qui rend l’évènement très festif et coloré.

Les vêtements en brocatelle sont réalisés par les femmes de l’ethnie H’Mông. La fabrication de ce type de tissu, minutieuse et délicate, comprend plusieurs étapes qui sont la sélection des fibres, la filature, le choix des fils, le tissage et l’ornementation. La fabrication d’un tissu de brocatelle prend du temps, des mois, sinon même des années.

Des-marches-du-Nord-Ouest1

Un stand de fils de laine qui servent au tissage, très populaire lors des marchés forains.

Afin de gagner du temps, les femmes filent au pâturage de leurs chevaux, au champ, en allant au marché, lors de leurs déplacements ou en faisant la cuisine… Les vêtements des femmes H’Mông, très colorés, sont le résultat d’un long travail.

Des-marches-du-Nord-Ouest2

Occupées, certaines personnes ne peuvent se rencontrer que lors des marchés forains.

Les marchés forains dans le Nord-Ouest du pays ont lieu les samedis et dimanches. Dès que les femmes H’Mông remplissent les étals, le marché devient plus coloré et semble réchauffé par la présence de leurs jupes rouge, jaune et vert.

Des-marches-du-Nord-Ouest3

Une grand-mère et son petit-fils sur le dos visitent un marché forain de Can Câu (Lào Cai).

Les H’Mông de la région Nord-Ouest vont aussi au marché, bien sûr, y font leurs achats, ou se contentent de regarder les marchandises, dont les brocatelles. Elles complimentent le vendeur pour ceux qui leur plaisent, les mettent devant elles pour voir si cela leur va bien et, peut-être, se décident enfin à les acheter. Les marchands sont très souriants et accueillants. Quelque part, des enfants s’amusent ou courent après leur mère en riant.

Des-marches-du-Nord-Ouest4

Les touristes tombent toujours sous le charme des vêtements en brocatelle.

Au-delà des rizières en terrasses, du khèn (orgue à bouche) et du plat thang cô (spécialité locale à base d’abats de cheval), le marché forain est une exclusivité des ethnies de la région, surtout les H’Mông et les Tày, et fait partie de leur vie culturelle, au plus grand plaisir des visiteurs, en particulier les étrangers, toujours curieux.

Source: CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s