Le Fête de Bienvenue au Tonnerre chez les O Du

fete-do-du

La Fête de Bienvenue au Tonnerre, la plus importante de l’année, est organisée solennellement chez l’ethnie d’O Du, avec la participation de tout le monde.

L’ethnie d’O Du est parmi les cinq ethnies minoritaires les moins peuplées du Vietnam. Peuplant une région reculée de la province de Nghê An (au Centre), les O Du gardent jusqu’ici encore leurs coutumes culturelles et rituelles originales. La Fête de Bienvenue au Tonnerre en est une.

Les O Du se caractérisent par leur mode vestimentaire, leur écriture, et leurs coutumes ancestrales. Sans oublier un trésor folklorique varié, représenté à travers les airs et les danses. Nombreuses sont les fêtes rituelles qui ont de l’emprise sur ces montagnards. Elles s’organisent durant l’année, à l’occasion de la mise en construction d’une maison, de pendre la crémaillère, de rentrer la moisson… L’emporter sur tout, c’est la Fêtesouhaitant la bienvenue au premier tonnerre de l’année, appelée Fête de Cham Phtrong.

Les O Du vivent de la culture du riz de brûlis, de l’élevage, de la chasse et de la cueillettedans la forêt. La tradition veut que la vie de ces montagnards dépende du tonnerre qu’ils vénèrent comme Puissance tutélaire. Pour eux, le tonnerre signifie l’arrivée du Nouvel An, le début d’une nouvelle récolte, le commencement de toutes les affaires à réaliser dans chaque famille, la source d’énergies que le Ciel offre aux O Du… La Fête en l’honneur du Tonnerre est organisée annuellement vers le 2e, 3e ou 4e mois lunaire, selon l’année, lorsque la Foudre s’annonce pour la première fois. Un rite ancestral important qui fait immanquablement partie de la vie culturelle et spirituelle de cette communauté ethnique.

La Fête de Cham Phtrong est la plus importante de l’année. L’occasion pour les O Du d’exprimer leur reconnaissance envers les génies et les ancêtres, d’implorer leur protection pour la santé des villageois, un climat favorable aux cultures, la récolte abondante, la vie paisible et heureuse, la progéniture nombreuse, la prospérité du pays des O Du…

La cérémonie rituelle se déroule solennellement un jour printanier, sous la guidance d’un vénérable sorcier. Tous les villageois se hâtent de préparer les offrandesdédiéesaux génies et aux ancêtres. Parmi celles-ci, il est obligatoire d’avoir un cochon et un coq bien cuits puis coupés en morceaux. Les plats, préparés selon la cuisine des O Du,sont variés: poulet, poisson grillé, viande du rat, « xôi » (riz gluant cuit à la vapeur), « banh chung »(gâteau de riz gluant farci du mungo et de la viande de porc), « com lam » (riz gluant cuit dans un tronçon de bambou), « ruou câm » (alcool de riz gluant de couleur violette), « ruou cân »(alcool à siroter avec un chalumeau de bambou)…Le tout est étalé abondement sur des plateaux en rotin tressé couverts de feuilles de bananier vertes qui sont ensuite mis devant l’autel, en plein air.

Au vu et au su de tout le monde, le sorcier exerce des rites sacrés en murmurant des prières. La séance cultuelle terminée, il avale une bouchée de riz et une gorgée d’alcool, signe de remerciements envers les génies et les ancêtres, avant que les villageois entament les réjouissances. Aux sons des gongs, des tambours, et des « dan tum tinh » (instrument de musique fabriqué à partir d’un tuyau de bambou), on chante des airs folkloriques, exécute des danses traditionnelles autour une jarre d’alcool. La Fête de Cham Phtrong est l’occasion pour les O Du de faire bombance ensemble, d’exprimer les remerciements les uns aux autres. L’atmosphère de convivialité règne dans tout le village.

fete-do-du1

Les préparatifs de la cérémonie cultuelle sont réalisés soigneusement par les villageois.

fete-do-du2

Les femmes d’O Du préparent les plateaux d’offrandes.

fete-do-du3

La préparation de l’alcool de culte, qui est très varié en genres, comme « ruou câm » (alcool de riz gluant de couleur violette), « ruou cân » (alcool à siroter avec un chalumeau de bambou)…

fete-do-du4

Les plateaux d’offrandes sont pleins de mets : cochon et poulet bouillis à l’eau puis coupés en morceaux, poisson grillé, viande du rat, « xôi », « banh chung », « com lam », « ruou câm », « ruou siêu » … Tous sont préparés selon la cuisine traditionnelle d’O Du.

fete-do-du5

fete-do-du6

L’ensemble de gongs et de tambours des O Du, utilisés lors de la Fête.

fete-do-du7

Le « dan tum tinh », un instrument de musique fabriqué à partir d’un tuyau de bambou… qui fait partie de l’orchestre des O Du.

fete-do-du8

Les offrandes sont mises sur des plateaux en rotin tressé déjà couverts des feuilles de bananier.

fete-do-du9

Le sorcier implore le retour des génies et des ancêtres, leur protection pour la santé des villageois, le climat favorable aux cultures et à la chasse, la vie paisible et heureuse, la prospérité du pays des O Du.

fete-do-du10

La séance cultuelle terminée, le sorcier avale une bouchée de riz et une gorgée d’alcool, signe de remerciements envers les génies et les ancêtres.

fete-do-du11

La Fête est l’occasion pour les O Du de faire bombance ensemble.
On exécute des danses folkloriques autour d’une jarre d’alcool, aux sons des gongs, des tambours et des «dan tum tinh».

Source: NDEL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s