Cổ Đô – L’unique village de peintres au Vietnam

village-co-do10Cổ Đô est l’unique village du Vietnam à être dénommé « village de peintres ». Il se situe au croisement de trois rivières, à Ba Vi, en banlieue de Hanoï.

Thi Nga, une belle Vietnamienne vivant à Chemnizt (Allemagne), m’a fait une invitation insistante: « Quand tu as le temps, viens visiter Cổ Đô, mon village. Même si je ne suis pas là, ma mère, mon grand-frère et mes voisins t’accueilleront. Quiconque passe par mon village tombera amoureux de lui, comme moi. »

village-co-do9Cổ Đô se trouve au croisement de trois rivières : les fleuves Rouge et Noir, et la rivière Lô.

village-co-do8Il est unique dans la mesure où ses habitants, des paysans aux mains boueuses sont aussi des peintres amateurs remarquables. C’est aussi le berceau de plusieurs peintres professionnels de renommée nationale.

village-co-do7Un coin de la maison commémorative du peintre Nguyễn Sỹ Tốt, ( disciple du célèbre peintre Tô Ngọc Vân 1955 – 1957), diplômé de l’Ecole des beaux-arts du Vietnam (1958 – 1963) – qui passe pour être le grand précurseur.

village-co-do6Son neveu, le peintre invalide de guerre Nguyễn Ngọc Cũi brûle un bâtonnet d’encens à sa mémoire.

village-co-do5

Une œuvre de Sỹ Tốt

village-co-do4La mère de Thi Nga, la Vietnamienne d’Allemagne évoquée au début de ce reportage, habite toujours au village. Elle adore raconter des anecdotes relatives au peintre Sỹ Tốt.

village-co-do3Ses œuvres sont jalousement préservées dans sa maison commémorative.

village-co-do2

Son croquis « Nettoyer les obus »

Malgré son âge avancé, sa femme travaille toujours au champ avec ses enfants. Fidèle à la tradition d’hospitalité villageoise, elle accueille chaleureusement les visiteurs venus de loin.

village-co-do1Une “exposition” spéciale chez Trần Hòa, grand spécialiste des affiches de propagande, où les visiteurs sont invités à contempler ses oeuvres à même le sol, dans sa cour.

Peintre professionnel ayant travaillé pour plusieurs établissements à Hanoï, c’est par piété envers sa mère âgée que Trần Hòa a décidé de s’installer au village, pour prendre soin d’elle. Avec les autres peintres du village, il donne des cours de beaux-arts aux enfants. « Les paysans cultivent le riz et le maïs, les ouvriers travaillent dans les usines. Quant à nous, les peintres, nous réalisons des tableaux. Et lorsqu’on travaille, c’est toujours à fond. C’est aussi simple que ça « , dit-il.

Le 22 septembre 2016 marque une première dans l’histoire du village. Une grande exposition réunissant 300 œuvres de 32 peintres originaires de Cổ Đô a eu lieu au musée villageois des beaux-arts.

village-co-do

Un coin de l’exposition de 2016

Les moyens de communication sont aujourd’hui bien plus efficaces qu’avant. D’Allemagne, Thi Nga est heureuse de suivre, sur facebook, l’exposition des peintres de son village, de voir des peintres en herbe en train de « pousser », « arrosés » par leurs prédécesseurs.

Source: VOV5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s