La culture millénaire du thé

Au Vietnam, le thé s’invite non seulement chez les fins gourmets, mais dans chaque famille, au bureau, dans la rue, et donc n’importe où et à n’importe quel moment de la journée.

the-gout-vietnam

Le thé est présent presque dans toutes les activités communautaires du Vietnam: mariage, anniversaire et cérémonies rituelles.

De pair avec l’histoire du pays, une culture millénaire du thé

La culture du thé au Vietnam est une tradition vieille de plus de 3.000 ans. Selon les Vietnamiens, le thé colporte diverses valeurs philosophiques, parmi lesquelles une source de la purification spirituelle. La lecture et le thé sont considérés comme les méthodes les plus efficaces pour échapper aux préoccupations de la vie quotidienne.

the-culture-vietnam

C’est tout un art à prendre soin de chaque étape du breuvage: le choix du thé, la préparation, les démarches pour faire bouillir l’eau, faire l’infusion, la répartir dans les tasses, l’acte de savourer l’arôme du thé par tous les sens. L’eau pour la préparation du thé doit être une eau naturelle et pure. Le meilleur choix est la rosée qui se dépose sur les feuilles de lotus dans la nuit. Au petit matin, cette rosée est recueillie sur chacune des feuilles et conservée dans un vase. Par ailleurs, l’eau de pluie recueillie sur des feuilles d’aréquier est également idéale. Ces sortes d’eaux naturelles sont appréciées pour leur pureté, leur fraicheur et leur fragrance. Les Vietnamiens croient que ces eaux naturelles colportent un souffle original de la terre et du ciel.

Le thé vert produit au Vietnam, est souvent parfumé aux fleurs de lotus, de jasmin. On vous le sert souvent aux événements communautaires ou aux fêtes et surtout entre amis intimes. Le thé peut être parfumé à d’autres arômes comme: chlorantus et chrysanthème, ce qui marie parfaitement le parfum du thé et les senteurs florales.

the-rue-vietnam

«Quan coc», buvette de thé dans la rue, lieu fréquenté populaire des Vietnamiens.

Quels sont les coins fréquentés pour ce breuvage?

Que ce soit dans la rue ou sur un trottoir, dans les petites ruelles tranquilles, une tasse de thé fait réunir les passionnés mais aussi les amateurs de ce breuvage. Le «quan coc», des buvettes de thé dans la rue, avec du thé vert chaud ou glacé, est une pièce intéressante de la culture de la rue vietnamienne. Tout le monde, en particulier les travailleurs, les ouvriers et les étudiants, choisissent souvent le «quan coc» pour prendre une pause après le travail, attendre des amis…La culture de thé se cultive discrètement ainsi avec l’engouement pour la santé physique mais aussi spirituelle des Vietnamiens.

Synthèse du CVN

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s