Gio Lua, un plat traditionnel vietnamien

Comme le poulet et le banh chưng (le pain de riz gluant carré), le giò lụa (la gros saucisson de viande de porc) est un plat immanquable dans les repas de Têt traditionnel du Vietnam.

le gio lua

Présent depuis longtemps dans le Nord, le giò lụa est un plat traditionnel, le symbole de la cuisine délicate vietnamienne. La fabrication de giò lụa n’est pas compliquée mais très minutieuse. Avec une erreur dans la préparation, le gio cha perd son propre goût. Si la viande de porc n’est pas frais, le giò lụa est mauvais ou on ne peut pas faire du gio cha.

Pour essayer le meilleur giò lụa, vous ne pouvez pas manquer les restaurants suivants en venant à Hanoi :

Gio cha Hương Lan, 166 Tay Son, Dông Da, Hanoi

Gioo cha Quôc Huong , 9 Hang Bông, Hang Gai, Hoan Kiêm, Hanoi

Gio cha Phuc Lôc, 16 Bach Mai, Hai Ba Trung, Hanoi

Gioo cha de Madame Lũy, 54 Trân Xuân Soan, Ngô Thi Nhâm, Hai Ba Trung, Hanoi

Gioo Trân Công Châu, 8 Trân Xuân Soan, Ngô Thi Nhâm, Hai Ba Trung, Hanoi

Ou vous pouvez faire ce plat vous-même. Voici les recettes de giò lụa, la mortadelle vietnamienne pour une personne.

Ingrédients pour une personne

ingredient pour le gio lua

– 500 g de porc maigre (par exemple de l’épaule dégraissée)

– 65 ml d’eau

– Une cuillère à soupe de nuoc mam (saumure de poisson)

– Deux cuillères à soupe de sucre

– Un sachet de levure chimique

– Une cuillère à soupe de farine de tapioca (ou fécule de pomme de terre)

– Du poivre

– Une feuille de bananier (ou papier sulfurisé)

– Des cure-dents

Préparation et conseils

– Il suffit d’avoir du porc haché, de la levure chimique, un peu de farine de tapioca (disponible en épicerie asiatique) et du nuoc mam. Les feuilles de bananier ne sont pas indispensables, vous pouvez les remplacer par du papier sulfurisé. Et la cerise sur le pâté, euh…le gâteau est que ce n’est pas gras du tout. De plus la cuisson se fait à la vapeur.

Astuce : vous pouvez remplacer le porc par du poulet ou de la dinde.

– Hachez la viande finement.

– Mettez-la dans un saladier et mélangez avec le nuoc mam et le sucre. Dans un bol à part, mélangez l’eau, la levure et la farine de tapioca. Cela va mousser, ne paniquez pas, c’est normal ! Versez dans le saladier et mélangez le tout avec une cuillère en bois. Recouvrez de film alimentaire et laissez reposer au frais au moins 6h (au mieux, toute la nuit).

– Au bout de ce temps, préparez la feuille de bananier. Passez-la au-dessus d’une flamme pour l’assouplir et faire ressortir son huile essentielle parfumée. Si vous n’avez pas de gazinière ou de chalumeau, chauffez-la avec un fer à repasser ! Passez un coup de papier absorbant humide pour la nettoyer et étalez-la sur un plan de travail, côté mat vers le haut.

– Déposez la farce au porc au bord de la feuille, en essayant de lui donner une forme cylindrique. Roulez la feuille de bananier jusqu’au bout et pliez les bords comme sur la photo. Fixez le tout avec des cure-dents en veillant à ne pas déchirer la feuille. Faites cuire le pâté à la vapeur, pendant 45 minutes. Ensuite tout dépend de l’épaisseur du pâté, s’il est moins «dodu», 30 minutes suffiront. Si votre emballage s’est déchiré pendant la cuisson, c’est normal : le pâté a gonflé grâce à la levure !

Source: CVN

>> Le giò lụa est un plat essentiel dans la cuisine variée du Vietnam. Vous pouvez voir plus sur la cuisine vietnamienne dans « Top 10 plats de rue à ne pas rater au Vietnam »!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s