Recette facile de canard aux cinq épices


Comment cuisiner rapidement du canard aux cinq épices pour 2 personnes ? Voici une recette aussi simple que succulente pour les gourmands pressés.

recette simple canard eau coco

recette simple canard eau coco 5 epices.jpg

 Ingrédients

– La moitié d’un canard (environ 1 kg)
– 1 cachet de cinq épices
–  1 noix de coco
–  Gingembre, alcool, sucre, saumure de poisson, poivre, ciboule, aile, sauce de soja et d’huître

Marinade

Laver le canard avec de l’alcool et de gingembre et puis le découper en morceaux

2 cuillères à soupe de sucre

2 cuillères à soupe de saumure de poisson

3 cuillères à soupe de sauce de soja

2 cuillères à café de sauce d’huître

1 sachet aux cinq épices

Poivre, ciboule et ail finement hachés

recette canard.jpg

Préparation

  • Faire chauffer l’huile et faire sauter la volaille à feu vif. Enlever une part de la matière grasse de la casserole.
  • Ajouter de l’eau de coco et laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce épaississe et puis éteindre le feu.

Assaisonnement : du poivre et du piment si besoin

Servir chaud avec du riz ou du pain.

Bonne dégustation !

       >> Pour savoir nos plus belles idées de découverte gastronomique, jetez un coup d’œil sur les plats populaires vietnamiens.

 

 

 

 

La pagode Tram Gian, visite culturelle et méditation en pleine nature


Une des plus anciennes d’Hanoi, la pagode Tram Gian (littéralement la pagode aux cent travées), invite à découvrir un haut lieu religieux et culturel à l’architecture originale. Elle a longtemps été le site spirituel le plus populaire auprès des Vietnamiens et voyageurs de tous les coins. Et pour cause, l’atmosphère y est paisible et la fraîcheur du sanctuaire permet de faire une pause avec la frénésie omniprésente dans la capitale.

visiter hanoi pagode tram gian.jpg

Egalement connue sous le nom de Quang Nghiêm, elle est située dans le village de Tiên Lu, commune de Tiên Phuong, district de Chuong My, Hanoï (environ 20 km du centre-ville).

Plus d’une centaine de travées

La pagode a été construite au XIIe siècle sous le règne du roi Ly Cao Tông (1173–1210). Son toit repose sur un grand nombre de piliers selon la règle suivante : quatre piliers soutiennent un compartiment et l’édifice en compte plus d’une centaine. Ce plan de construction fait du bâtiment un objet architectural absolument unique, raison pour laquelle il est si connu.

 pagode  hanoi.jpg
La tour de cloche de deux étages avec huit toits construite en 1693. 

L’extérieur est composé de la verdure rafraichissante de 30 pins centenaires. La pagode est flanquée de deux passerelles donnant accès au jardin et à la nécropole comptant une dizaine de pierres tombales moussues. Un endroit charmant respirant la sérénité qu’offrent les alentours d’Hanoi.

Rénové à plusieurs reprises, l’ensemble architectural peut être divisé en trois groupes : le premier comporte deux maisons marquant le seuil de la pagode et surplombant l’étang de lotus accueillant le palanquin des saints et les spectacles de marionnettes sur l’eau lors des fêtes traditionnelles ; le second correspond à la tour octogonale abritant le clocher du sanctuaire ; le troisième comprend la salle de culte et la pagode en elle-même.

 Une collection riche de 153 statues de Bouddha

chua tram gian.jpg

Le clocher est composé de 8 toits courbés « en lotus », un classique de l’architecture de l’Asie Orientale, et se voit agrémenté de nuages, de motifs floraux et de panneaux de bois en forme de dragons. La cloche en elle-même mesure 1,4 mètre pour 0,6 m de diamètre.

Si vous visitez le site, vous pourrez découvrir une collection de 153 statues de Bouddha, la plupart en bois et une minorité en terre cuite ou en céramique. Les plus précieuses pièces sont le Bouddha Tuyêt Son, sculpté dans du bois de jacquier, et la statue de l’Amiral Dang Tiên Dông, un mandarin de  l’armée des Tây Son qui  repoussa 290.000 soldats Qing en 1789. Le long du couloir menant à cette collection se trouvent les bas-reliefs représentant les 18 Arhat finement sculptés dans des planches de bois.

pagod hanoi banlieue.jpg

L’ensemble du sanctuaire a été classé patrimoine national historique par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. Vous pouvez vous y rendre sans aucune forme de retenue : les souvenirs inoubliables sont garantis.

Hanoi et ses alentours regorgent de belles pagodes. Vous pourrez associer votre visite culturelle en capitale à la découverte des vieux sites religieux pas loin du centre-ville comme les pagodes Thay et Tay Phuong tout aussi agréables.

Source : CVN

>> Vous aimerez aussi  Les incontournables à visiter à Hanoi et ses environs

Tenue traditionnelle vietnamienne, l’ao yêm – entre poésie et patrimoine vestimentaire


Qui pense femmes vietnamiennes, pense aussi ao dai qui est devenu depuis longtemps un symbole vestimentaire national. Pourtant, existe également l’ao yêm qui mérite tout autant de figurer au musée des tenues traditionnelles du pays, représentant un élément indispensable de la garde-robe des Vietnamiennes d’autrefois.

vêtement traditionnel vietnamien.jpg

Lire la suite

Périple à Mai Chau en 3 jours, 2 nuits à prix fou


Thu Ha, une étudiante à Hanoi a réalisé avec six copines une sortie pour Mai Chau en décembre dernier afin de déstresser avant d’importants examens. Les jeunes préparent elles-même le programme du circuit pour découvrir l’endroit à leurs envies et bien évidemment en fonction du budget.  

Situé à environ 4 heures de route de Hanoi, la région vallonnée de Mai Chau, province de Hoa Binh est idéale pour aller se ressourcer en pleine nature entre amis ou en famille le temps d’un week end. Un cadre naturel tellement paisible et verdoyant bercé par un climat agréable, une belle végétation rythmée par les saisons des fleurs, des villages ethniques des Thaï et Muong aux coutumes préservés….sont tant d’atouts de cette belle vallée et ses alentours.

mai chau vietnam recit voyage.jpg

Ce récit de voyage à Mai Chau est partagé par ces jeunes nous dévoile pas mal d’astuces pour notre prochaine échappée pour une des meilleures destinations du nord.

Lire la suite

« Pot-Au-Pho », fenêtre sur l’interférence des cultures vietnamienne et française


Une exposition photographique intitulée « Pot-Au-Pho » se tiendra du 7 au 30 avril à l’espace TOONG Minh Khai (126, rue Nguyên Thi Minh Khai, 3earrondissement), à Hô Chi Minh-Ville.

L’exposition présentera au public 38 clichés inspirés par la vie quotidienne au Vietnam et révélera la relation linguistique unique entre les deux pays.

pot au pho exposition« Les dictionnaires vietnamiens comptent environ 500 mots d’origine française ou mâtinés de français tels que +pâté+ (thịt ba tê), +poupée+ (búp bê), +savon+ (xà bông), +balcon+ (ban công) ou +café+ (cà phê). Le titre ‘Pot-Au-Phở’ est une combinaison du mot français ‘Pot-au-feu’ et de ‘phởen vietnamien. Il exprime cette interférence culturelle franco-vietnamienne », a déclaré un représentant du comité d’organisation. Selon lui, beaucoup de mots français ont pénétré le vietnamien. Cette influence vient du fait que le français était largement utilisé au Vietnam dans les documents, livres et journaux et enseigné dans les écoles à la fin du XIXe siècle jusqu’à la première moitié du XXe siècle.

Cette influence a conduit à l’apparition de beaucoup de mots d’origine française dans divers domaines, notamment en sciences et technologies. Ces mots ont été vietnamisés (plus de tonalité, réduction de syllabes…). Ils ont joué un rôle important dans l’expression de nouveaux concepts dans la société moderne.

L’exposition photographique « Pot-Au-Pho » est une collaboration entre deux artistes: Nguyên Da Quyên (Vietnam) et Julien Brun (France). C’est aussi un évènement qui entre dans la série d’activités du 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-France (1973-2018).

   CVN

 

Visiter Sapa par la plus longue ligne ferroviaire de montagne du Vietnam


Muong Hoa, la plus longue ligne ferroviaire de montagne du Vietnam, reliant le bourg de Sa Pa à la station de téléphérique du mont Fansipan, a été inaugurée samedi 31 mars.

Prisé pour ses cultures variées et ses chemins au top des plus belles randonnées au Vietnam, Sapa attire chaque année de nombreux voyageurs de par le monde. La vallée de Muong Hoa est un point de départ idéal pour aller à la découverte des paysages spectaculaires et des villages traditionnels parsemés dans les montagnes.

visiter sapa train montagne.jpg
D’une longueur d’environ 2 km, Muong Hoa, la plus longue ligne ferroviaire de montagne du Vietnam, commence à l’hôtel MGallery dans le bourg de Sapa. Le trajet dure seulement 4 minutes, au lieu de 15 à 20 minutes en auto.

Ce train est composé de deux wagons produits par Garaventa, société suisse spécialisée dans les transports par câble. Chaque wagon, d’une longueur de 20 m et d’une largeur de 3 m, équipé des systèmes d’éclairage et de décoration de luxe, peut transporter 200 passagers.

visiter sapa train vallee.jpg

C’est le premier train de ce genre à Sapa qui est exploité par Sun Group. Avec son entrée en service, il permettra de diversifier les services et apporter de nouvelles expériences inédites aux visiteurs.

Situé à 350 km au nord-ouest de Hanoï, le bourg de Sapa, dans la province montagneuse septentrionale de Lào Cai, se trouve à 1.600 m d’altitude. Le bourg est dominé par la chaîne de montagnes Hoàng Liên Son, qui abrite le plus haut mont de l’Indochine, Fansipan, à 3.143 m d’altitude.

visiter sapa train montagne vallee.jpg

Sa Pa regorge de nombreux sites fascinants plébiscités par les randonneurs comme amateurs de photographies de tous les coins à citer les rizières en terrasses, le col d’O Quy Ho, la cascade Thac Bac, la forêt de bambous et la grotte de Ta Phin…. Outre les Kinh, la région est peuplée par les populations de cinq groupes ethniques minoritaires, Hmong, Dao, Tày, Day et Xa Pho -, avec pratiques culturelles uniques, dont le marché de Bac Ha et le marché de l’amour de Sa Pa.

Source : VNA/CVN

       >> À lire également Voyage à Sapa, top 10 des choses à faire et à voir