La pagode Tram Gian, visite culturelle et méditation en pleine nature

Une des plus anciennes d’Hanoi, la pagode Tram Gian (littéralement la pagode aux cent travées), invite à découvrir un haut lieu religieux et culturel à l’architecture originale. Elle a longtemps été le site spirituel le plus populaire auprès des Vietnamiens et voyageurs de tous les coins. Et pour cause, l’atmosphère y est paisible et la fraîcheur du sanctuaire permet de faire une pause avec la frénésie omniprésente dans la capitale.

visiter hanoi pagode tram gian.jpg

Egalement connue sous le nom de Quang Nghiêm, elle est située dans le village de Tiên Lu, commune de Tiên Phuong, district de Chuong My, Hanoï (environ 20 km du centre-ville).

Plus d’une centaine de travées

La pagode a été construite au XIIe siècle sous le règne du roi Ly Cao Tông (1173–1210). Son toit repose sur un grand nombre de piliers selon la règle suivante : quatre piliers soutiennent un compartiment et l’édifice en compte plus d’une centaine. Ce plan de construction fait du bâtiment un objet architectural absolument unique, raison pour laquelle il est si connu.

 pagode  hanoi.jpg
La tour de cloche de deux étages avec huit toits construite en 1693. 

L’extérieur est composé de la verdure rafraichissante de 30 pins centenaires. La pagode est flanquée de deux passerelles donnant accès au jardin et à la nécropole comptant une dizaine de pierres tombales moussues. Un endroit charmant respirant la sérénité qu’offrent les alentours d’Hanoi.

Rénové à plusieurs reprises, l’ensemble architectural peut être divisé en trois groupes : le premier comporte deux maisons marquant le seuil de la pagode et surplombant l’étang de lotus accueillant le palanquin des saints et les spectacles de marionnettes sur l’eau lors des fêtes traditionnelles ; le second correspond à la tour octogonale abritant le clocher du sanctuaire ; le troisième comprend la salle de culte et la pagode en elle-même.

 Une collection riche de 153 statues de Bouddha

chua tram gian.jpg

Le clocher est composé de 8 toits courbés « en lotus », un classique de l’architecture de l’Asie Orientale, et se voit agrémenté de nuages, de motifs floraux et de panneaux de bois en forme de dragons. La cloche en elle-même mesure 1,4 mètre pour 0,6 m de diamètre.

Si vous visitez le site, vous pourrez découvrir une collection de 153 statues de Bouddha, la plupart en bois et une minorité en terre cuite ou en céramique. Les plus précieuses pièces sont le Bouddha Tuyêt Son, sculpté dans du bois de jacquier, et la statue de l’Amiral Dang Tiên Dông, un mandarin de  l’armée des Tây Son qui  repoussa 290.000 soldats Qing en 1789. Le long du couloir menant à cette collection se trouvent les bas-reliefs représentant les 18 Arhat finement sculptés dans des planches de bois.

pagod hanoi banlieue.jpg

L’ensemble du sanctuaire a été classé patrimoine national historique par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. Vous pouvez vous y rendre sans aucune forme de retenue : les souvenirs inoubliables sont garantis.

Hanoi et ses alentours regorgent de belles pagodes. Vous pourrez associer votre visite culturelle en capitale à la découverte des vieux sites religieux pas loin du centre-ville comme les pagodes Thay et Tay Phuong tout aussi agréables.

Source : CVN

>> Vous aimerez aussi  Les incontournables à visiter à Hanoi et ses environs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s