5 choses à faire pour une virée inoubliable dans le delta du Mékong


Capture d’un poisson à mains nues, petit-déjeuner sur un marché flottant, mais encore d’autres choses qui rendent le delta du Mékong vraiment attachant, selon de nombreux voyageurs.

1.Découvrir le pays à mille arroyos et la vie sur l’eau

visiter delta du mekong marche flottant.jpg
Lancez-vous dans la matrice constituée par d’innombrables canaux et arroyos sillonnant les régions du sud pour aller au plus près de la vie locale. Si votre passage tombe la saison de fruit, de beaux souvenirs vous attendent dans les jardins somptueux de différentes régions du delta.

2. Se laisser emporter dans le royaume des fruits

visiter delta du mekong jardin

Personne ne veut louper une visite gourmande en errant dans l’un des jardins fruitiers qui abondent dans les provinces du sud. Les hauts lieux à voir sont Cu lao An Binh à Vinh Long, My Khanh à Can Thom, Cai Mon à Ben Tre, Cai Be à Tien Giang…

3.Attraper un poisson à la main

visiter delta du mekong attraper poisson.jpg

Les pieds dans l’eau, êtes-vous prêt à capturer un poisson… à la main? Les touristes sont nombreux à déclarer qu’il s’agit d’une expérience à essayer absolument pour ressentir l’authenticité des campagnes bordant le Mékong.

4. S’aventurer à traverser un «pont de singe »

visiter delta du mekong pont singe.jpg

Avez-vous jamais essayé de traverser un arroyo en conquérant un pont hors du commun…en bambou. En fait, il est un moyen couramment utilisé par les habitants vivant le long des bras du Mékong. Une expérience inédite à vivre pour des moments inoubliables.

5. Se régaler du petit déjeuner à bord d’une pirogue au marché flottant

visiter delta du mekong petit dejeuner piroque

En beau milieu des chemins d’eau et pirogues, un bol de hu tieu ou bun rieu, les soupes de nouilles locales avec un café au lait glacé vous feront découvrir les nouvelles saveurs dans une atmosphère toute particulière, Les marchés flottants de Cai Rang, Phung Hiep, Cai Be et Long Xuyen sont parmi les incontournables d’une excursion dans le sud.

       >> Vous aimerez Comment visiter le delta du Mékong ? 

Bonne découverte !

7 choses qu’on aurait aimé savoir avant de voyager au Vietnam


Les billets de monnaie du Vietnam présentent trop de chiffre 0, ce qui doit parfois gêner les voyageurs de les reconnaître….est parmi les choses que Megan aurait aimé savoir avant de voyager au Vietnam.

Megan, la blogueuse australienne partage ses expériences après plusieurs années consacrées à un tour du monde en révélant une partie intéressante sur le Vietnam. 

voyage vietnam paysage.jpg

Lire la suite

Prenez votre parapente pour faire la fête à Mu Cang Chai  


Un festival annuel regroupant les pilotes de différentes nationalités prévu du 18 au 20 mai à Mu Cang Chai fera la joie des amoureux de la nature et de la photographie.   

col khau pha.jpg

Lire la suite

Les tunnels de Cu Chi, ouvrage hors du commun des révolutionnaires vietnamiens


Figurant dans la liste de 12 monuments souterrains les plus attrayants du monde sortie par CNN, le complexe de Cu Chi symbolise la détermination et l’ingéniosité des combattants vietnamiens pendant la seconde guerre d’Indochine de 1954 à 1975. Les travaux extraordinaires qu’il abrite le rend une destination de choix pour les visiteurs à Saigon

ho chi minh ville  cu chi.jpg

Situé à Cu Chi, un des cinq districts suburbains de Hô Chi Minh-Ville (Sud), le réseau de tunnels souterrains de Cu Chi a été initialement creusé par les combattants Viêt Minh (Front pour l’indépendance du Vietnam) pendant la première guerre d’Indochine contre l’occupant français (1946-1954) et ne faisait qu’une vingtaine de kilomètres, avant de prendre une ampleur plus importante et d’être développé considérablement lors de la guerre du Vietnam.

saigon complexe tunnels cu chi.jpg

Entièrement creusé à la main, ce réseau souterrain de 250 km comprend des galeries desservant des salles et des cavités dont l’accès se fait par des trappes soigneusement camouflées dans l’épaisse végétation de la jungle vietnamienne.

Les tunnels de Cu Chi ont été utilisés par les combattants du Front pour l’indépendance du Vietnam en tant qu’abris durant les bombardements, voies de communication et d’approvisionnement, hôpitaux de campagne, réserves de nourriture et d’armes, centres de commandement.

ho chi minh ville tunnels cu chi.jpg

Le réseau de tunnels de Cu Chi a été au cœur de la stratégie de guérilla prônée par Hô Chi Minh et de la guerre d’usure menée patiemment contre les troupes américaines qui, malgré les 500.000 tonnes de bombes et de produits chimiques, larguées sur la zone dont le tristement célèbre agent orange et Napalm, n’ont pas pu venir à bout des combattants vietnamiens et des tunnels. Ils abritaient au plus fort de la guerre 16.000 personnes.

visiter saigon tunnel cu chi 3.jpgDans les zones massivement bombardées, les tunnels de Cu Chi se sont développés pour abriter des villages entiers. Il y avait même des théâtres pour divertir les combattants.

visiter saigon tunnel cu chi 2.jpg

En plus de leur fonction d’abri souterrain, les tunnels de Cu Chi ont joué un rôle clé lors des combats avec la mise en place de pièges rudimentaires mais redoutés par les troupes américaines qui ont, à leur tour, formé des « rats de tunnel » pour ratisser les conduits sombres et étroits afin de détecter les pièges et repérer les troupes vietnamiennes.

Quarante-trois ans se sont écoulés depuis la libération du Sud le 30 avril 1975, la zone aujourd’hui paisible de Cu Chi garde les stigmates de la guerre du Vietnam.

Source : CVN

>> Vous aimerez aussi  Que faire et quoi visiter à Ho Chi Minh – ville en 2 jours ?

Hoi An, rendez-vous des gastronomes du monde


Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Hôi An est probablement l’une des plus charmantes villes du Vietnam. Depuis peu, elle a aussi été consacrée par Worldchefs capitale de la gastronomie vietnamienne. Partons à la rencontre de cette ville aussi élégante que gourmande!

cuisine hoi an banh mi.jpg

Le banh mi ou sandwich vietnamien à Hoi An est tellement apprécié par de nombreux voyageurs 

À Hôi An, la boulangerie de Mme Phuong est devenue une institution depuis que le chef Anthony qui accompagnait le président Obama lors de sa visite au Vietnam a décrété que le sandwich préparé dans cet établissement du vieux quartier était le meilleur du monde.

Depuis cet extraordinaire coup de pub, la boutique a acquis un réputation internationale. Une queue interminable de touristes étrangers et vietnamiens se forme inlassablement devant sa devanture, tout au long de la journée. Trân Thi Thu Trang fait partie de ces clients armés de patience:

« J’ai visité Hôi An plusieurs fois. J’adore ses spécialités culinaires comme les nouilles Quang et le Cao lâu mais le sandwich de Madame Phuong est de loin mon préféré. La baguette a un goût exceptionnel et la boutique ne désemplit pas. Parfois, j’ai dû faire la queue une demi-heure avant d’être servie ».

Les spécialités de Hôi An les plus connues sont le riz au poulet, les petites palourdes d’eau douce sautées et la compote de maïs dont les saveurs originales ont séduit de nombreux chefs internationaux. Hôi An a été choisie par Worldchefs pour accueillir le Concours mondial annuel des chefs. Thomas Gugler, le président de Wordchefs, explique:

« Hôi An doit encore faire beaucoup de choses. S’il est nécessaire de préserver la culture et les traditions, il faut aussi améliorer les infrastructures. En ce qui concerne la gastronomie, Hôi An répond aujourd’hui à un marché de moyenne taille. Pour accéder à une clientèle haut de gamme, une nette amélioration doit être réalisée en termes de formation et d’hygiène alimentaire ».
cuisine hoi an nouilles cao lau

Cao lau, les fameuses nouilles de Hoi An

Native de Hôi An, Trinh Diêm Vy, directrice d’une agence d’évènementiels gastronomiques dans la ville, se passionne depuis toujours pour la cuisine traditionnelle de la région. Propriétaire de plusieurs restaurants, elle a été la première, en 1996, à proposer des cours de cuisine vietnamienne aux touristes étrangers. Elle précise:

« Les produits de la ville sont très appréciés par les étrangers. Dans la gastronomie, il faut distinguer la cuisine exotique et la cuisine locale. Ici, les deux cuisines sont mélangées et c’est le croisement de ces deux saveurs qui font la particularité des plats de Hôi An ».

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, Hôi An était une ville portuaire très prospère. Il est probable que les différentes cultures présentes à cette époque ont influencé sa cuisine qui offre aujourd’hui une variété de plats aussi délicieux qu’insolites. Hôi An, capitale de la gastronomie vietnamienne, c’est le nouveau défi des autorités pour attirer davantage de touristes. Nguyên Van Son, vice-président du Comité populaire municipal, souligne:

« Hôi An doit proposer des produits propres, biologiques et conformes aux règles d’hygiène et de traçabilité internationales. Nous sommes en train de former une association des chefs de Hôi An qui travaillera avec les pêcheurs, maraîchers et éleveurs locaux. L’objectif est de réduire les coûts des matières premières et d’augmenter le revenu des agriculteurs ».

Pour attirer les gastronomes du monde entier et leur proposer une offre haut de gamme, Hôi An a encore beaucoup à faire mais cet ambitieux projet ne l’effraie pas.

Source : CVN

     >> Vous aimerez aussi Top 10 meilleurs endroits pour un tour gastronomique de Hoi An