Soupe froide de vermicelles de riz aux escargots, une saveur typique de Hanoï


Bun oc nguoi ou soupe froide de vermicelles aux escargots, un plat traditionnel et populaire, a su se faire une place dans le cœur des Hanoïens. Aussi un met à essayer sans hésitation pour découvrir la cuisine de rue de Hanoi

bun oc nguoi hanoi cantine rue.jpg

Lire la suite

Cuisine de rue à Hanoi et les 10 plats à tester sans attendre


En plus de la soupe de pho, du bun cha et du banh mi, la capitale vietnamienne tente passionnément les gourmands et gourmets aussi par d’autres plats non moins ragoûtants. Rendez-vous donc dans les rues hanoiennes pour en profiter comme un local. Et ceci suppose une certaine détermination ainsi qu’un estomac pas très sensible, à en croire Emily, une bloggeuse de Lonely Planet.

Bun oc ou vermicelles de riz aux escargots

cuisine de rue de hanoi vermicelles de riz aux escargots.jpg

Une des soupes de nouilles les plus chères des hanoiens, un bol de bun oc se compose de vermicelles de riz, escargots, tofu et, dans certaines variantes, des pâtes de crabe et du bœuf. La tomate et giam bong ou la vinaigre de riz fermenté sont les premiers ingrédients de la saveur légèrement aigre, clé du bouillon de bun oc.

Bun bo Hue, soupe de nouilles au bœuf

cuisine de rue de hanoi bun bo hue.jpg

Le met qui tire son nom de la cuisine traditionnelle de l’ancienne capitale de Hue s’impose comme un des plats vietnamiens les plus favoris des voyageurs. Constitué de larges nouilles de riz, du  jambonneau, du bœuf et de quelques cubes de sang de porc, un bol de bun bo est tellement appétissant avec un bouillon à la fois aigre, doux et bien épicé. Il s’agit d’un beau mariage des saveurs qui a de quoi charmer Anthony Bourdain.

     >> En savoir pus Le petit miracle de la recette Bun bo Hue

Grillades de Hanoi

cuisine de rue de hanoi grillades.jpg

Un large éventail de choix s’offre aux amateurs des grillades en déambulant dans les ruelles gastronomiques de Hanoi surtout à la nuit tombée. On y retrouve toute sorte d’encas grillés, allant des légumes aux viandes en passant par les crustacés qu’on prépare sur place à chaque table, accompagnés des sauces et épices diversifiés.

Mien luon ou vermicelles de riz aux anguilles du marais

cuisine de rue de hanoi vermicelles riz anguilles du marais.jpg

Une association de pâtes chinoises et anguilles du marais croustillantes assaisonnée d’herbes aromatiques et germes de soja est vraiment délicieuse, que ce soit en version de soupe ou de salade. Sans oublier chao luon ou la soupe d’anguilles du marais, elle aussi vaut le détour.

Banh xeo ou crêpe vietnamienne farcie au porc et aux crevettes

cuisine rue de hanoi crêpe vietnamienne farcie au porc.jpg

Prisées tant par les habitants que les voyageurs de partout, ces crêpes croustillantes peuvent vous faire saliver dès la première vue par son jaune éclatant et son odeur affriolante. Avec une farce à base de porc, crevettes, germes de soja, la crêpe est coupée et enroulée facultativement par une galette de riz qu’on trempe dans une sauce aigre-douce épicée pour déguster. L’assaisonnement indispensable de banh xeo comprend normalement concombre, mangue ou banane verte et herbes aromatiques.

Banh da tron ou salade de pâtes de riz sèches

cuisine de rue de hanoi salade de pates de riz.jpg

Les nouilles de riz souvent de couleur rouge sont mi-cuites et puis ajoutées de pâté de porc vietnamien, pâté de poisson frit, tofu, cacahouète et herbes fraîches. Voilà un des plats les courants qu’on peut trouver facilement dans les gargotes ou restaurants à Hanoi.

Ha cao, banh tom ou raviolis chinois et galette de crevettes frite

cuisine de rue de hanoi galette de crevettes frite.jpg
Ce sont les encas populaires de Hanoi qui sont idéaux pour combler une petite faim. Les raviolis chinois frits sont farcis de porc et d’auriculaires hachés tandis que les galettes de crevettes se font à base de la farine de patate et de crevettes. Légèrement douce et épicée, la sauce de ces mets est presque la même. Pour s’en régaler comme un Vietnamien, accompagnez-les par un verre de lait de soja rafraichissant.

Banh goi ou chausson farci au porc et aux pâtes chinoises

cuisine de rue de hanoi chausson farci au porc.jpg

Habituellement composé de viande de porc, d’auriculaire et de vermicelles de riz, le chausson en forme demi-circulaire croustillant se sert savoureusement avec une sauce aigre-douce. Ce plat qu’on mange chaud se vend souvent dans la rue avec les nems aux crabes et boules de sésame aux haricots mungo et boules farcies au porc frite pour plaire aux goûts variés.

Ga tan ou poulet mijoté aux plantes médicinales

cuisine de rue de hanoi poulet mijote.jpg

La version classique du poulet mijoté aux plantes médicinales que proposent les restaurants et cantines de rue de Hanoi est un bol fumant agrémenté des nouilles de blé et de l’armoire commune. Les habitants et les passagers peuvent essayer une autre option insolite. Le poulet une fois mijoté est présenté dans une canette de boisson dont les pattes se voient à l’extérieur.

Le che ou dessert vietnamien sucré

cuisine de rue de hanoi dessert vietnamien.jpg

Ces encas vietnamiens sucrés vous convient à un régal de mélange de haricots, fruits, riz gluant, perles de tapioca, lait de coco…auquel on est accro en été avec sa version glacée. Cette friandise est aussi succulente et parfumée qu’on déguste chaud en hiver entre amis ou en famille.

Bonne dégustation !

     >> Vous aimerez aussi Les 5 meilleures adresses de la cuisine de rue à Hanoi